-- -- -- / -- -- --
Nationale

Première foire oléicole à Tizi Ouzou

Première foire oléicole à Tizi Ouzou

La première foire oléicole se déroule depuis hier à la placette du musée de la ville de Tizi Ouzou. 15 oléiculteurs prennent part à l’initiative de la coopérative polyvalente de Tizi Ouzou, qui organise la manifestation en collaboration avec la Chambre des métiers et de l’artisanat, la chambre de l’agriculture et l’APW.

Les producteurs d’huile d’olive qui ont exposé leurs produits sont issus des wilayas de Tizi Ouzou, de Bouira, de Boumerdès et de Béjaïa.

L’objectif de cette première foire, expliquent les organisateurs, est de rapprocher le consommateur des producteurs et de l’informer sur les différentes qualités d’huiles existantes en Kabylie. C’est aussi une occasion pour les agriculteurs de poser les problèmes auxquels ils font face dans leur activité et d’obtenir des informations et des orientations de la part des experts de la Chambre de l’agriculture présents à cette foire.

Ces derniers ont d’ailleurs rappelé que les nouveaux plants distribués aux agriculteurs, dans le cadre du développement de la filière oléicole dans la wilaya, doivent bénéficier d’un entretien permanent à travers, notamment, l’irrigation régulière l’été.

Des mesures sont par ailleurs prises pour promouvoir la filière oléicole, comme l’attribution d’une aide de 4 millions de dinars pour l’achat d’une huilerie moderne et l’ouverture de 200 km de pistes pour assurer l’accessibilité aux oliveraies, en plus d’un programme de greffage qui démarrera incessamment.

Les services de la Chambre de l’agriculture ont rappelé que la superficie oléicole de la wilaya de Tizi Ouzou est de l’ordre de 53 000 hectares. Une superficie assez importante dont la production pourrait doubler avec l’accompagnement adéquat des agriculteurs. Ces derniers ont d’ailleurs posé le problème du manque de suivi et de motivation. Ils expliquent que les oléiculteurs sont livrés à eux-mêmes et continuent à travailler avec les moyens du bord, ce qui les empêche de produire une huile de qualité qui réponde aux normes en matière d’acidité.

La méconnaissance des règles de l’élevage et le manque d’information sur les maladies qui atteignent l’olivier constituent, en effet, une contrainte majeure au développement de la filière oléicole, pourtant l’une des pratiques ancestrales de la région. D’où, d’ailleurs, le recul de la production au cours de ces dernières années et l’augmentation des prix de l’huile d’olive sur le marché.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email