Préinscriptions universitaires : 71 % des nouveaux bacheliers orientés selon leur choix – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Préinscriptions universitaires : 71 % des nouveaux bacheliers orientés selon leur choix

Préinscriptions universitaires :  71 % des nouveaux bacheliers orientés selon leur choix

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a annoncé, hier à Alger, que 71% des nouveaux bacheliers ont été orientés, à l’issue de l’opération de préinscription, selon leurs trois premiers choix.

Lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation des résultats de l’orientation des nouveaux bacheliers session juin 2023, le ministre a révélé que 123 323 bacheliers ont été orientés selon leur premier choix, soit 38,57 % des inscrits, tandis que le nombre de ceux orientés selon leur deuxième choix s’élève à 51 801, soit 18,20 %, et enfin que 41 348 bacheliers ont été orientés selon leur troisième choix, soit 13,93 %.

En revanche, M. Baddari a révélé que près de 5 000 nouveaux bacheliers n’ont pu être orientés vers aucune filière de leur choix. Un nombre « minime comparativement aux années précédentes », a estimé le ministre.

Concernant l’orientation vers les domaines de l’enseignement supérieur, le ministre a fait savoir que 53,04 % des étudiants sont orientés vers le domaine des sciences et technologies, 35,54 % des étudiants sont orientés vers le domaine des sciences humaines et sociales et 11,87 % vers celui du commerce et de la gestion.

Pour la prochaine rentrée universitaire, Kamel Baddari a assuré une hausse du nombre des places pédagogiques dans plusieurs filières, « notamment la médecine et au niveau de plusieurs écoles supérieures, en raison de la hausse du nombre de nouveaux bacheliers et aussi des moyennes du bac ».

Pour ce qui est des moyennes d’admission à certaines filières, à l’image de la médecine, la pharmacie et la médecine dentaire, le ministre a indiqué qu’elles « diffèrent » selon la filière dans laquelle le bac a été obtenu. 

Ainsi, pour accéder aux études de médecine, une moyenne de 16,52/20 est exigée pour les bacheliers de la filière des sciences expérimentales, de 17/20 pour la filière des mathématiques et de 17,34/20 pour le bac technique-mathématiques. Pour la pharmacie, elle est de 15,94/20 pour la filière des sciences expérimentales, 16,41/20 pour la filière des mathématiques et 16,75/20 pour la filière maths-techniques.

Enfin, et concernant l’accès à la filière de médecine dentaire, le premier responsable du secteur a assuré que la moyenne d’accès est de 16,42/20 pour la filière des sciences, 16,90/20 pour la filière des mathématiques et 17,25/20 pour la filière maths-techniques.

Baddari a souligné que les bons résultats obtenus au baccalauréat cette année et le nombre élevé d’élèves avec de bonnes ainsi que d’excellentes notes ont obligé le ministère à augmenter le nombre de places pédagogiques, en particulier dans les branches de la médecine, des écoles supérieures et des spécialités avec inscription nationale.

 Il convient de souligner que cette première étape sera suivie des inscriptions définitives, prévues du 5 au 10 août prochain. L’opération s’achèvera juste après le paiement par l’étudiant des droits d’inscription estimés à 200 DA via la plate-forme électronique www.mesrs.dz/webetur, à partir de laquelle l’étudiant pourra également télécharger sa carte électronique.

Selon la même source, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique consacrera la période allant du 2 au 6 août aux entretiens des nouveaux bacheliers orientés vers les Ecoles nationales supérieures des enseignants (ENS).

Pour rappel, pour cette prochaine rentrée universitaire, le secteur de l’enseignement supérieur propose de nouvelles spécialités étant à l’écoute du marché de l’emploi. Ces nouveaux cursus universitaires sont élaborés sur mesure pour des diplômes 100 % employables ; c’est le cas des nouvelles formations en dessalement d’eau de mer.

Aussi, il y a quelques mois, la tutelle avait fait part de la création de nouvelles filières qui seront proposées exclusivement aux détenteurs du bac maths techniques. Il s’agit effectivement de formations de génie civil, génie mécanique, génie électrique et génie des procédés.

Deux nouvelles formations d’ingénieur en informatique et ingénieur en sciences et technologies sont également au programme. Du côté du domaine pharmaceutique, une formation en industrie pharmaceutique ainsi que celle d’auxiliaire en pharmacie sont à l’affiche pour répondre au besoin de l’industrie qui est en pleine expansion.

Cette année verra aussi l’ouverture de l’Ecole nationale supérieure d’agronomie saharienne, à Adrar et El-Oued.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email