-- -- -- / -- -- --
Nationale

Prêches et marche à Constantine contre les atteintes envers le prophète

Prêches et marche à Constantine contre les atteintes envers le prophète

Plusieurs dizaines de révoltés se sont rejoints hier devant le Centre culturel Mohamed EL-Aid Al-Khalifa avant d’improviser une marche le long du boulevard Abane Ramdane pour marquer leur condamnation de la montée au créneau des « ennemis » du prophète.

Les manifestants en majorité des jeunes et des enfants soutenus par quelques femmes ont scandé « Bi rouh Bi dam Nafdik ya rassoul » ou encore « koulouna Mohamed ». Selon le représentant de la fédération des associations, probablement l’initiatrice de ce mouvement, « il est tout à fait logique et même instinctif que nous prenions la défense du prophète que des médias livrés aux mains de mécréants tentent de souiller ».

Selon un manifestant, la vingtaine à peine, « les habitants de Constantine ne pouvaient pas rater pareil rendez-vous pour crier leur désarroi face à l’insouciance de l’occident devant les insultes contre le prophète au moment le moindre acte anti-sémique est qualifié par le même occident de crime ».

Ceci en sus d’affiches et pancartes collées un peu partout à travers les artères de la ville, où l’on pouvait lire quelques slogans glorifiant le prophète. Par ailleurs, la totalité des mosquées de la ville des Ponts avaient pris un peu plus tôt lors de la prière du vendredi le relai dans une véritable campagne de solidarité contre l’entêtement du journal satirique français à vouloir à tout prix se « moquer » du prophète.

La prière hebdomadaire était donc l’occasion pour nombre d’imams de mettre en avant le caractère outrageux des propos de certains officiels et représentants de canaux médiatiques français qui semblent y tenir à une « certaine » liberté d’expression. Le prêche même s’il a été piloté par les autorités, et à leur tête le premier responsable du département religieux, n’étaient pas pour autant canalisé et les oraisons étaient plus guidé par la foi des prêcheurs.

C’est d’ailleurs le cas de l’imam de la grande mosquée Emir Abdelkader lequel n’a pas manqué de mettre en avant les qualités intrinsèques du prophète salut sur lui, tout en rappelant qu’il n’est nul besoin de s’attendre à ce que les ennemis de l’islam face marche arrière. Des propos en tout cas soutenus par l’entêtement des médias et officiels occidentaux à soutenir les caricatures du journal Charlie Hebdo au nom de la liberté de pensée.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email