-- -- -- / -- -- --
Nationale

Praticiens de la santé publique: Deux grèves nationales les 17 et 23 mai

Praticiens de la santé publique: Deux grèves nationales les  17 et 23 mai

Le Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) renouera avec la protestation. Deux jours de grève nationale sont prévus les 17 et 23 mai prochains.

Dans un communiqué de son Conseil national, réuni en session extraordinaire, jeudi à Alger, le syndicat, qui a déjà observé plusieurs jours de grève depuis le 18 avril dernier, a décidé de déposer un autre préavis de grève de 8 jours à partir d’aujourd’hui.

Le SNPSP, à travers le communiqué sanctionnant les travaux de ce Conseil national des agissements de l’administration, s’indigne : « Devant la situation de blocage et le comportement fasciste de l’administration de tutelle qui a décidé de la fermeture des voies du dialogue avec les représentants légitimes des praticiens médicaux protestataires et d’opposer une démarche du tout répressif au mouvement de grève cyclique enclenché le 18 avril 2016 ».

Ces deux mouvements de grève se dérouleront comme suit : « Une journée de grève nationale avec rassemblement de la dignité du corps médical à l’hôpital Mustapha-Bacha à 11h 00 le 17 mai 2016 » et « une journée de grève nationale avec rassemblement devant le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière à 11h 00 le 23 mai 2016 ».

Par ailleurs, le Conseil national du syndicat « a retenu la décision d’ester en justice le directeur du CHU Mustapha » et compte également « saisir monsieur le Premier ministre sur la situation de blocage entre le MSPRH et le SNPSP et les raisons et la genèse du conflit collectif du travail ».

Prenant acte de l’incident grave ayant entaché le rassemblement pacifique des praticiens tenu à l’hôpital Mustapha le 4 mai 2016, le Conseil national, réuni en session extraordinaire le 5 mai 2016, à Alger, tient à exprimer l’indignation de la corporation médicale devant le comportement provocateur et irresponsable du directeur de l’hôpital Mustapha-Bacha, « lieu symbolique pour tous les professionnels de la santé et le siège du plus grand centre hospitalier universitaire d’Algérie », lit-on dans le communiqué.

Le SNPSP « dénonce également l’exclusion, encore une fois, par les pouvoirs publics des syndicats autonomes de la prochaine tripartite, alors qu’à l’ordre du jour sont inscrits le dossier de la retraite et le projet du nouveau code du travail que le SNPSP n’a pas reçu à ce jour malgré les promesses des représentants du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale ».
Tout en « réitérant son attachement au principe du dialogue », le syndicat « réaffirme l’attachement des praticiens de la santé publique au règlement de l’ensemble des points de sa plateforme de revendications ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email