Pr Mostéfa Khiati : «Il fallait sensibiliser le corps médical de l’intérêt de la vaccination» – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Pr Mostéfa Khiati : «Il fallait sensibiliser le corps médical de l’intérêt de la vaccination»

Pr Mostéfa Khiati : «Il fallait sensibiliser le corps médical de l’intérêt de la vaccination»

Dans cet entretien avec le Jeune Indépendant, le professeur Moséfa Khiati décortique les raisons qui font que beaucoup d’algériens soient réticents à l’égard de la vaccination notamment dans le milieu hospitalier censé être la locomotive de cette campagne destinée à freiner sinon réduire la contamination.
Depuis la mi-janvier 2022 les contaminations au Covid-19 ont pris des proportions inquiétantes poussant les autorités à fermer les écoles.

Le Jeune Indépendant : Les différentes campagnes de sensibilisation et de vaccination n’ont pas pu convaincre la population. Comment expliquez-vous cette réticence ? 

Mostéfa Khiati : D’abord, il n’y a pas eu une réelle campagne de sensibilisation pour la vaccination anti-Covid-19. Le MSP a lancé la plus grande opération de vaccination depuis le recouvrement de l’indépendance nationale tant en ressources humaines qu’en moyens matériels mobilisés mais on a oublié de sensibiliser, de lever les réticences.

Les raisons des réticences sont à chercher avec l’utilisation du vaccin Hexavalents, les incidents qu’il y a eu et la décision de vacciner les enfants dans les écoles sans que leurs parents aient été informés. La rupture avec les vaccins s’est produite à ce moment-là. De plus, concernant les vaccins anti-Covid, ils sont nombreux, les informations les concernant sont incomplètes et chaque pays veut défendre ses intérêts. Il fallait commencer par sensibiliser le corps médical et paramédical de l’intérêt de la vaccination car ce sont eux les véritables influenceurs.

Et qu’en est-il de la stratégie de vaccination adoptée par les autorités sanitaires ? 

La stratégie vaccinale marque le pas. Elle manque d’efficience car dès le début, il fallait identifier les priorités. La priorité en Algérie est de protéger les couches de population les plus exposées : personnes âgées, malades chroniques et autres personnes fragiles, soit un total de dix à douze millions de personnes.

Le personnel soignant ne fait pas exception, il «boude» également cette opération de vaccination, et ce en dépit de sa forte exposition au risque de contamination. Selon vous, pourquoi ?

Faute de sensibilisation, c’est une conséquence attendue. Il fallait dès le départ le convaincre et lancer un débat au sein des structures de santé à travers les conseils médicaux ou les conseils scientifiques.

Le personnel soignant est de plus en plus touché,  nombreux ceux qui sont en arrêt maladie, ce qui n’est pas sans conséquences sur le fonctionnement des services. Les choses risquent-elles de se compliquer les jours à venir ? Quelles mesures à prendre devant cette situation ? 

Selon le président du syndicat des médecins, 20 000 soignants ont été touchés et plus de 440 sont décédés. C’est un nombre important comparativement à de nombreux pays. Le ministère de la Santé devrait ouvrir une enquête pour identifier les raisons de cette contamination. Avec Omicron, réputé pour sa plus grande rapidité de contamination, il est à craindre que le nombre de contaminations va atteindre des chiffres importants, ce qui va probablement gêner les activités de soins.

Selon vous, que faut-il faire pour inciter la population à adhérer à l’opération de vaccination. Faut-il changer de stratégie et contraindre les gens à se faire vacciner  à travers l’instauration du pass sanitaire dans tous les secteurs d’activités ?

Aux dernières nouvelles, c’est Omicron qui domine la scène épidémiologique. Cela ne servirait à rien de vacciner le tout-venant, ce nouveau variant n’étant pas influencé par la vaccination. Par contre, dans le cadre de la stratégie de lutte contre la Covid-19, il est important de protéger les couches les plus exposées de la population, y compris le personnel de soins.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email