-- -- -- / -- -- --
Monde Europe

Poutine propose à Washington un pacte de non-ingérence électorale

Poutine propose à Washington un pacte de non-ingérence électorale

A quelques jours de la présidentielle américaine prévue le 3 novembre, le président russe, Vladimir Poutine, a proposé à Washington un accord mondial contre l’usage belliqueux des nouvelles technologies, notamment dans les processus électoraux.

Le président russe a proposé à Washington, dans une déclaration publiée par le Kremlin, «d’échanger des garanties mutuelles de non ingérence, y compris dans les processus électoraux, notamment par l’usage de technologies de l’information et de la communication ».

Cette proposition faite juste avant la présidentielle américaine doit permettre aussi de travailler à un pacte mondial, proposé par M. Poutine, contre les agressions usant de ces technologies.

« L’un des défis stratégiques majeurs du monde contemporain est le risque d’une confrontation d’ampleur dans le domaine numérique. Une responsabilité particulière pour l’éviter incombe aux acteurs clés de la sécurité mondiale dans le domaine de l’information », écrit Vladimir Poutine.

« En m’adressant à tous les pays, y compris les Etats-Unis, je propose d’arriver à un accord mondial sur un engagement politique des Etats à ne pas mener la première frappe usant des technologies de l’information et de la communication », dit-il.

Le texte de la déclaration a été lu à la télévision par le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, M. Poutine assistant lui aux manœuvres militaires « Caucase-2020 » dans le sud du pays, impliquant des dizaines de milliers d’hommes et un certains nombres d’alliés.

« Ne soyons pas otage de nos désaccords politiques », y a proclamé M. Poutine.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email