-- -- -- / -- -- --
Culture

Pour sauver « Constantine, capitale de la culture arabe 2015 »

Pour sauver « Constantine, capitale de la culture arabe 2015 »

Malgré un programme qui, dans l’ensemble, survole la ville, beaucoup ont accepté d’entrer au Comité exécutif pour allumer une bougie plutôt que de maudire l’obscurité. Entre autres actions, j’y ai proposé maintes choses pour pénétrer la culture de la ville et aller à la rencontre de ceux qui la font tous les jours, en amont des salles de spectacles. En vain, car ceux qui ont le vent en poupe préfèrent faire la fête dans Constantine et oublier les Constantinois. Une partie de l’opinion publique croit que le problème vient du département Communication de la manifestation. Or, il n’en est rien.

M’exprimant en mon nom personnel, je tiens à faire savoir que le département Communication ne reçoit que des bribes d’informations, le plus souvent tardives et inexactes, et ce n’est pas faute de les chercher. Sans compter les changements de dernière minute qu’on omet soigneusement de lui dire. Pis, alors que le département est censé informer, il apprend les informations concernant ses activités par la presse, voire dans la rue. D’ailleurs, le jeudi 16 avril 2015, le chef de département, Mohamed Kamel Belkacem, a jeté l’éponge et annoncé sa démission.

Une poignée de personnes, au Comité exécutif, ont fait une OPA sur la ville et sur sa culture. Ils disent « tout va bien » au ministère que je n’ai malheureusement pas le moyen d’alerter. Il appartient aux Constantinois et aux Algériens de se positionner par rapport à cette situation. Les Constantinois, tout spécialement, doivent comprendre que, s’ils restent silencieux, l’OPA continuera. Moi, je suis partagé entre partir pour ne pas cautionner et rester pour aider autant que possible. Pour trancher, c’est à vous tous que je m’en remets.

Partagez ce texte et commentez-le, en écrivant simplement « Partir » ou « Rester ». La ville et le pays étant au dessus des intérêts personnels, j’assume d’ores et déjà tout reproche qu’on pourrait me faire au nom de la confidentialité. Je vous fais confiance et que Dieu nous vienne en aide.

Hichem Zoheïr Achi
Adjoint au département Communication “Constantine, capitale de la culture arabe”.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email