-- -- -- / -- -- --
Nationale

Pour blanchiment d’argent: Tliba écope de huit ans de prison ferme

Pour blanchiment d’argent:  Tliba écope de huit ans de prison ferme

C’est la fin d’un procès qui a tenu en haleine l’opinion publique. En raison des sulfureuses révélations et des vérités sur les pratiques de corruption politique, l’affaire dite de Tliba a défrayé les chroniques.

Ainsi, le tribunal de Sidi M’Hamed a rendu ce mercredi son verdict  dans l’affaire du  député d’Annaba, Baha Eddine Tliba, condamné “pour blanchiment d’argent” et “violation de la loi et de la réglementation”, à huit (08) ans de prison ferme et la saisie de tous ses biens.

El Ouafi Ould Abbès, fils de l’ancien secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès, est condamné à 20 ans de prison ferme et  huit (08) millions d’amende, en plus de la confirmation du mandat d’arrêt international pour “blanchiment d’argent”.

Le deuxième fils de Djamel Ould Abbès, Skander, est condamné pour sa part à huit (08) de prison ferme, alors que Bouchnak Khalladi, coordinateur des listes électorales pour les législatives 2017 au  FLN, écope de deux (02) ans de prison ferme et 200.000 dinars d’amende.

Habchi Ahmed, commissaire foncier, est quant à lui acquitté par le tribunal  de Sidi Mhamed.

Pour rappel, le tribunal avait requis, le 2 septembre dernier, une peine de dix ans (10) de prison ferme  et 8 millions d’amende contre le député d’Annaba qui avait plaidé non coupable, expliquant devant le tribunal qu’il avait, au contraire, dénoncé la corruption dans une lettre remise au général Tartag, alors coordinateur des services de sécurité.

C’est Tliba qui a révélé que les sièges de député étaient vendues à plus de sept milliards de centimes. Un barème a même été fixé selon le classement dans les listes des candidatures.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email