-- -- -- / -- -- --
Nationale

Portabilité de numéro et interopérabilité à l’horizon 2016

Portabilité de numéro et interopérabilité à l’horizon 2016

La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Houda-Imane Feraoun, a annoncé lors de sa visite de travail dans les directions des trois grandes entreprises de sa tutelle, à savoir Algérie Télécom, Algérie Poste et Mobilis, la nécessité de passer à la portabilité du numéro et à l’interopérabilité à l’horizon 2016. Une déclaration qui démontre la détermination de la nouvelle ministre à redresser et à dynamiser le secteur des TIC en Algérie.

La ministre s’est arrêtée sur les différents projets et le mode de gestion de ces entreprises, mettant le point sur le caractère commercial et économique de ces entreprises qui ne doivent plus fonctionner comme des administrations publiques.

« Tous les responsables de ces trois entreprises sont tenus par l’obligation du résultat. La jeune ministre, qui tente de dynamiser son secteur, n’a pas manqué de fermeté face aux manquements d’Algérie Télécom et d’Algérie Poste, auxquelles elle a exigé le professionnalisme et l’obligation de satisfaire leurs clients, notamment chez Algérie Télécom où elle a relevé plusieurs défaillances, comme multiples coupures d’Internet dans plusieurs wilayas du pays notamment dans l’Est et les Hauts-Plateaux elle a expliqué que les responsables de l’opérateur de téléphonie fixe doivent répondre aux préoccupations de leurs clients, notamment en cas de coupures.

Elle a exigé la création de cellules d’écoute dans chaque wilaya afin de jauger le niveau de mécontentement du clients et de régler les pannes au plus vite.

« Ce n’est pas normal qu’un client d’Algérie Télécom se plaigne à la presse, ce qui veut dire que personne ne l’écoute à votre niveau », a-t-elle expliqué au directeur général adjoint d’Algérie Télécom. La ministre a également questionné les responsables de l’opérateur fixe sur la lenteur de la prise en charge des pannes et coupures d’Internet, en les sommant de faire le nécessaire afin de prendre en charge plus rapidement ces problèmes, notamment par le déploiement de plus d’employés sur le terrain.

Même chose pour Algérie Poste où la ministre a déploré le manque d’effectif dans le front office des bureaux de poste, malgré le nombre important d’employés.

Elle a demandé aux responsables de faire le suivi des projets en cours et d’arrêter de faire des promesses, mais de commencer à agir vraiment. Par ailleurs elle a apprécié la présence de plusieurs jeunes diplômés des écoles algériennes qui peuvent porter le flambeau et donner un nouveau souffle au secteur.

Lors de sa halte chez l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis, Mme Feraoun a salué la forte croissance de l’entreprise durant les cinq dernières années, avec plus de 15 millions d’abonnés et un réseau d’une capacité de 23 millions d’abonnés. Pour ce qui est du réseau 3G, la ministre a affirmé que les opérateurs doivent accélérer leur calendrier de déploiement afin de permettre aux Algériens dans les 48 wilayas de profiter de cette technologie : « Nous avons demandé à l’ARPT de définir un nouveau calendrier de déploiement pour les opérateurs Djezzy et Ooredoo afin d’accélérer le processus de déploiement en accord avec les opérateurs », a déclaré la ministre en expliquant que le nouveau calendrier sera disponible d’ici à la fin du mois en cours. Concernant la portabilité du numéro et l’interopérabilité, la ministre a expliqué que c’est un droit légitime pour le client de garder son numéro même en cas de changement d’opérateur, comme cela est le cas dans plusieurs pays dans le monde.

Elle a par ailleurs demandé aux opérateurs d’essayer de trouver une solution technique commune afin de permettre la portabilité d’un numéro d’un opérateur à un autre, mais également de pouvoir migrer vers le réseau d’un autre concurrent, une solution déjà évoquée par les prédécesseurs de Mme Feraoun qui est déterminée à l’appliquer à l’horizon 2016.

Pour ce qui est de la technologie 4G LTE mobile, la ministre a expliqué que la première version du cahier des charges a été soumise à l’ARPT, et qu’à partir de la deuxième moitié du mois de septembre, il sera soumis pour enrichissement aux opérateurs ainsi qu’aux représentants de la société civile avec l’association de la protection du consommateur, pour être finalisé d’ici à la fin de l’année. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email