-- -- -- / -- -- --
Nationale

PORT D’ALGER : Plus de 74 500 conteneurs traités en septembre dernier

PORT D’ALGER : Plus de 74 500 conteneurs traités en septembre dernier

Selon le commandant Ahmed Boudjadja chargé de la capitainerie, « cette évolution se traduit par le fait que le port d’Alger se spécialise aujourd’hui dans la conteneurisation ». Et d’ajouter que « cela n’est pas le cas des autres ports algériens qui sont orientés vers le divers ».

Pour notre interlocuteur, « les armateurs préfèrent accoster au port d’Alger car il y a une rapidité de débarquement et d’embarquement des conteneurs suite à la mise en opération des équipements, dont des stackers et des engins, pour l’enlèvement des conteneurs ».

Durant le mois de septembre 2014, le trafic des conteneurs manipulés par l’Entreprise portuaire d’Alger (EPAL) affiche un accroissement de l’ordre de 22,38 % par rapport à la même période de 2013. Selon le dernier bilan de cette entreprise, « ce mode de conditionnement totalise un volume de 52.356 EVP (équivalent pied) ».

Ce volume est réparti comme suit : Conteneurs pleins : 16.300 EVP, soit une baisse de 01,11% comparé à la même période de l’année précédente. Conteneurs vides : 18.028 EVP, soit une augmentation de 55,86 % pour la même comparaison. A ce titre, le taux des conteneurs traités au niveau de l’EPAL est de 46 % sur un nombre total de 74.505 EVP durant le mois de septembre 2014.

Dans ce sens, l’analyse globale du trafic de marchandises fait ressortir un volume global des marchandises débarquées et embarquées au port d’Alger de 936.680 tonnes contre 821.980 tonnes au mois de septembre 2013. Cet état de fait démontre une évolution positive de 13,95 %, qui donne près de 114.700 tonnes en termes de volume. A noter aussi que le trafic des marchandises embarquées hors hydrocarbures a connu une hausse considérable de 24,42%, atteignant un volume de 52.745 tonnes durant le mois de septembre 2014, contre 42.392 tonnes pour la même période de 2013.

L’analyse fait ressortir dans sa globalité que le mois de septembre 2014 a été caractérisé par une évolution notable de l’ensemble des activités portuaires, aussi bien sur le plan du volume du trafic que sur celui des rendements. A titre indicatif, le trafic maritime a enregistré pour le mois de septembre 2014 un nombre de navires entrant au port de 186 opérants et 15 autres non opérants, soit une augmentation de 3,08 % en comparaison avec le même mois de 2013.

Le tonnage global de la jauge brute des navires opérant en entrée est passé de 1.820.521 tonneaux en septembre 2013 à 2.074.488 tonneaux au même mois de 2014, faisant apparaître une progression de 13,95 %. Selon le commandant Ahmed Boudjadja chargé de la capitainerie du port d’Alger, « cette évolution se traduit par le fait que le port d’Alger se spécialise aujourd’hui dans la conteneurisation ». Et d’ajouter que « cela n’est pas le cas des autres ports algériens qui sont orientés vers le divers ».

Pour notre interlocuteur, « les armateurs préfèrent accoster au port d’Alger car il y a une rapidité de débarquement et d’embarquement des conteneurs suite à la mise en opération des équipements, dont des stackers et des engins, pour l’enlèvement des conteneurs ». En effet, la nouvelle méthode de travail basée sur l’efficacité dans la manutention a apporté ses fruits depuis ces derniers mois de l’année, puisque la rade a diminué considérablement et les attentes des navires à quai sont réduites. Alors que « l’enlèvement des conteneurs des aires d’entreposage a connu une amélioration significative d’au moins 7 jours pour l’enlèvement d’un conteneur », attestent les utilisateurs du port d’Alger dont des transitaires et des consignataires. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email