Polémique sur la qualité des bijoux aurifères: L'Organisation algérienne de l'or réagit – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Polémique sur la qualité des bijoux aurifères: L’Organisation algérienne de l’or réagit

Polémique sur la qualité des bijoux aurifères: L’Organisation algérienne de l’or réagit

Les informations relayées par l’APOCE concernant la non-conformité aux normes de 80 % de l’or qui circule sur le marché national ont fait réagir l’Organisation algérienne de l’or et des bijoux. Cette dernière a formellement démenti les déclarations du président de l’APOCE, Mustapha Zebdi.

Dans un communiqué rendu public, l’organisation a démenti les allégations du président de l’Organisation algérienne de protection et d’orientation du consommateur qui, selon elle, ne reflètent pas la vérité. Elle se dit prête à enclencher des poursuites judiciaires contre lui en raison de ses « déclarations irresponsables qui manquent de soutien juridique et de sources officielles ». 

Selon l’organisation, cette attitude a porté atteinte à sa crédibilité ainsi qu’aux commerçants, fabricants et artisans de bijoux en Algérie. L’organisation en question a appelé le président de l’APOCE, Mustapha Zebdi, à se renseigner auprès de sources officielles affiliées à l’Etat ou auprès de l’Organisation algérienne de l’or et de la bijouterie pour s’assurer de la validité d’une information avant de la publier. Selon le communiqué, les commerçants et artisans sous la bannière de l’Organisation algérienne de l’or et des bijoux restent soucieux de protéger le consommateur et l’économie nationale.

Il convient de rappeler que le président de l’APOCE, Mustapha Zebdi, avait, dans une publication sur la page Facebook de son organisation, mis en garde contre les faux bijoux en or qui circulent sur le marché. Il a évalué le taux de l’or « frelaté » qui n’est pas conforme aux normes (18 carats) commercialisé en Algérie à 80%. Une situation qui a poussé l’Organisation algérienne de protection et d’orientation du consommateur à annoncer, durant le mois de novembre dernier, la création d’un comité national pour la qualité de l’or. 

L’organisation de Mustapha Zebdi a indiqué que la tâche de ce comité est de présenter des propositions aux pouvoirs publics et de chercher à assurer la qualité, qui est malheureusement devenue complètement irrespectueuse. Le comité veillera à travailler avec les autorités, notamment le ministère des Finances. A travers ce comité, l’APOCE souhaite épurer le marché de l’or et consolider tout ce qui est qualitatif dans le trading. 

L’APOCE a fait part de l’existence de moyens de contrôle, tout en mettant en avant le rôle que doit jouer le consommateur qu’il qualifie de « maillon fort ». M. Zebdi a indiqué que 40 à 50 tonnes d’or circulent sur le marché national, dont une grande partie, soit 80 %, est touchée par la triche. Pour lui, cet état de fait nuit et menace l’économie du pays mais aussi les intérêts financiers des consommateurs.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email