-- -- -- / -- -- --
Nationale

Polémique sur la baptisation du centre de cancer de Draâ Ben Khedda

Polémique sur la baptisation du centre de cancer de Draâ Ben Khedda

Dans la wilaya de Tizi Ouzou, tout peut susciter une polémique. Même rendre hommage aux défunts peut susciter la controverse. Preuve en est la baptisation du Centre anti-cancer de Draâ Ben Khedda, qui constitue aujourd’hui une partie de bras de fer entre l’ONM de Tizi Ouzou et un cercle formé autour de la communauté médico-scientifique de la même wilaya.

En effet, l’ONM de Tizi Ouzou, après étude et réflexion, a proposé de baptiser le Centre anti-cancer (CAC) de Draâ Ben Khedda au nom du médecin chahid Mohamed Mouloud Hamdad. Ce martyr a été le premier étudiant en médecine de la wilaya 3 historique.

Selon des sources proches de ce dossier, après l’étude du dossier par la commission des moudjahidine et son avis favorable, le wali a signé la décision administrative devant rendre exécutoire cette proposition de l’ONM.

Mais voilà que des voix du milieu médico-scientifique s’opposent farouchement à cette baptisation du CAC de Draâ Ben Khedda au nom du martyr Mohamed Mouloud Hamdad, originaire d’Ath-Douala. Ce cercle du monde médico-scientifique souhaite que le CAC de Draâ Ben Khedda soit baptisé au nom des médecins victimes de la Covid-19.

Devant la pression des deux camps antagonistes, l’exécutif de la wilaya ne sait plus quoi faire. Pour l’heure, il a décidé de surseoir à la baptisation de la structure sanitaire de Draâ Ben Khedda au nom du martyr Mohamed Mouloud Hamdad. Par ailleurs, une réunion entre un groupe de moudjahidine et le secrétaire général de la wilaya s’est tenue, jeudi dernier, au secrétariat général de la wilaya pour rappeler au secrétaire général leur volonté inébranlable de faire aboutir leur projet.

Saisi par téléphone, l’officier de l’ALN et chercheur en histoire au musée du Moudjahid de Tizi Ouzou, Si Ouali, a confirmé la tenue de cette réunion entre les moudjahidine et le secrétaire général de la wilaya. Si Ouali a confié au Jeune Indépendant qu’« il est hors de question que nous abandonnions notre projet de faire baptiser le CAC de Draâ Ben Khedda au nom du chahid Mohamed Mouloud Hamdad ».

Il a également révélé que ce dimanche, 26 juin 2022, beaucoup de moudjahidine se rendront au siège du CAC de Draâ Ben Khedda, et ce à l’effet de constater de visu la forme de la structure sanitaire et s’imprégner du climat qui y prévaut.

Le Jeune Indépendant a appris auprès de Si Ouali que feu Mohamed Mouloud Hamdad est tombé au champ d’honneur au mois de février 1957 dans les maquis de Tamaghoucht, dans la commune de Béni Douala. Le martyr Mohamed Mouloud Hamdad a fait ses études de médecine à la faculté médicale de l’université de Montpellier (France).

Il était en quatrième année d’études lorsqu’il a rejoint le maquis. « Cependant, a confié Si Ouali, même s’il n’a pas terminé ses études pour devenir médecin, il a officié en tant que tel dans les maquis ».

La fiancée du martyr, une Tunisienne, étudiante en littérature à l’époque, a fini par devenir professeur en littérature allemande. Elle a d’ailleurs écrit un livre en hommage à Mohamed Mouloud Hamdad.

S’agissant de la baptisation, Si Ouali a confié au Jeune Indépendant qu’elle aura lieu le plus tôt possible. Serait-ce à l’occasion de la célébration de la fête nationale de l’indépendance et de la jeunesse ou à l’occasion de la célébration du 1er-Novembre ? Y aura-t-il encore opposition de la part des partisans de la baptisation au nom des médecins victimes de la Covid-19 ?

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email