-- -- -- / -- -- --
Monde

Poignée de mains Israëlo-saoudienne à Washington

Poignée de mains Israëlo-saoudienne à Washington

Une rencontre entre responsables israéliens et saoudiens, consacrée à l’Iran, s’est tenue jeudi à Washington, quelques semaines avant la date butoir des négociations entre Téhéran et les 5+1, ont rapporté les médias israeliens et les agences.

Bien que l’Arabie Saoudite soutient en apparence qu’elle ne  reconnaît pas le droit à l’existence de l’Etat juif, elle est cependant  engagée avec Israel dans une acharnée campagne diplomatique clandestine contre la République islamique iranienne.

“Il y a eu une déclaration commune des deux pays concernant la menace iranienne”, a affirmé Jacques Neriah, membre de la délégation israélienne.

“Il y a un accord complet entre les deux partis sur la nécessité de parer à cette menace et c’est une première pour ces deux pays qui n’ont pas de relations diplomatiques mais qui ont trouvé un intérêt commun, a-t-il ajouté.

Le directeur du ministère israélien des Affaires étrangères, Dore Gold était à la tête de la délégation israélienne tandis que l’Arabie saoudite était représentée par le général Anwar Ashki, ex-proche conseiller et confident du défunt roi Fayçal, a encore précisé Nériah, insistant sur l’importance de cet entretien qui a eu lieu face à des responsables américains.

Israël et l’Arabie saoudite ont une position commune sur le dossier iranien et souhaitent faire torpiller l’accord, qu’ils jugent être une menace pour la région.

Dore Gold a été nommé en mai dernier directeur-général du ministère des Affaires étrangères par Benyamin Netanyahou qui cumule les fonctions de Premier ministre et de chef de la diplomatie.

De son côté, le Saoudien Anwar Ashki âgé de 72 ans, qui a assumé diverses fonctions en Arabie saoudite, a été un des initiateurs de la proposition de paix saoudienne soumise au sommet de la Ligue arabe en 2002. Il est un général à la retraite et ancien haut responsable du renseignements.

La rencontre israelo-saoudienne intervient alors que l’Iran a évoqué jeudi des “progrès importants” dans la rédaction de l’accord final, par la voix du négociateur en chef Abbas Araghchi à son arrivée à Vienne où les pourparlers les “Six” (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) ont repris jeudi.

Selon plusieurs sources diplomatiques, depuis l’accès au trône saoudien de Salman Ibn Abdulaziz cinq rencontres ont réuni des emissaires saoudiens et israeliens aux Etats-Unis. Le Roi Salman est percu comme le monarque qui souhaite établir des liaisons régulières avec l’Etat sioniste. L’armée israélienne apporte son appui à Ryad dans son agression contre le Yemen ainsi qu’en Syrie et au Liban, selon  la chaine israelienne “Channel 10”. Le régime saoudien appuie ouvertement les organisations terroristes en Syrie.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email