-- -- -- / -- -- --
Culture

Poésie, art et créativité

Poésie, art et créativité

Lancée ce lundi 21 mars, à Alger, la première édition du Printemps culturel algérien se déroulera à Riadh El Feth autour du thème « Le droit à la culture et à la créativité » et elle sera dédiée au regretté poète et journaliste algérien Tahar Ben Aïcha.

Six jours durant, cette nouvelle manifestation printanière, organisée sous la tutelle du ministère de la Culture, en partenariat avec le Syndicat national des éditeurs du livre (SNEL) et l’Office Riadh El Feth, sera l’occasion pour l’échange et la rencontre entre les hommes de culture et le large public dans l’espace Riadh El Feth. Le visiteur ira apprécier un programme qui propose des rencontres littéraires, poétiques, cinématographiques et théâtrales.

Il découvrira en particulier une grande exposition nationale du livre à laquelle plus de cinquante éditions participent. Cette exposition comporte des publications créatives inhérentes à plusieurs arts. Aussi, un lot d’anciens ouvrages sera proposé pour la première fois à la vente à des prix symboliques.

Elle sera également auréolée par des séminaires culturels et littéraires avec la participation de plusieurs écrivains algériens, mais aussi d’auteurs comme les poètes Moncef Mezghanni de Tunisie, Ezzat Altiry d’Egypte, Jean Charles Depaule et Emmanuel Ponsart de France.

Ils animeront avec leurs pairs des soirées poétiques en déclamant leurs textes, dans le contexte de la célébration de la Journée mondiale de la poésie (21 mars), proclamée par la Conférence générale de l’Organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture, lors de sa 30e session à Paris, en octobre et novembre 1999 afin « d’encourager la lecture, la rédaction, la publication et l’enseignement de la poésie dans le monde entier ».

D’un autre côté, des ateliers d’arts plastiques seront animés au profit des enfants durant cette période de vacances scolaires printaniers avec la contribution des étudiants de l’Ecole des beaux-arts d’Alger.

De même que des ateliers d’écriture seront ouverts aux jeunes. Dans ce sens, un concours national du meilleur texte en prose, destiné aux élèves de l’enseignement moyen, est établi dans les trois langues : arabe, tamazight et français.

Lors de la conférence de presse, co-animée, ce samedi à la salle Frantz-Fanon de l’OREF à Alger, avec le secrétaire du SNEL Ahmed Guernine et le directeur général de l’OREF, Maâmar Guenna, le président du SNEL Ahmed Madi a précisé que « ce concours ouvrira la voie à la création des jeunes, notamment chez cette catégorie qui devrait constituer le noyau de la créativité algérienne de demain.

Les 100 meilleurs textes seront ainsi choisis en prose de différentes régions et dans les trois langues ». Ce concours sera suivi d’une publication.

Ce conférencier a également expliqué que « le Printemps culturel a pour finalité de construire ensemble, à savoir intellectuels, administration et société civile, entreprises économiques et organismes sociaux, cet espace pourra être le lien de convergence de la plume de l’artiste reproduisant l’innocence de l’enfance, et où s’échangeront les idées du critique et la créativité du romancier, et où s’enlaceront les rêves des poètes avec l’imagination des cinéastes et les aspirations des journalistes.

Ce printemps se veut synonyme de joie et de création et un rendez-vous avec la beauté et l’avenir ». Un rendez-vous qui se fera aussi avec des cinéastes autour de la projection de films, mais aussi avec les gens du théâtre autour de leurs représentations.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email