-- -- -- / -- -- --
Nationale

Plusieurs marches dans la wilaya : La contestation se poursuit à Béjaïa

Plusieurs marches dans la wilaya : La contestation se poursuit à Béjaïa

Plusieurs marches et rassemblements de protestation contre le scrutin de jeudi prochain ont été organisés ce samedi dans les quatre coins de la wilaya de Béjaïa. Des milliers de personnes y ont pris part pour « exiger une nouvelle fois l’annulation de cette mascarade électorale » et la libération des détenus d’opinion et des détenus politiques. Des marches ont été organisées à Kherrata, Aokas, Amalou, Béni Maâouche et Tazmalt.

Les manifestants ont marché pacifiquement pour le changement effectif du système et pour dire non au simulacre d’élection prévu pour jeudi et aussi pour la libération des détenus. A Kherrata, une marche ayant drainé des milliers de personnes a été couronnée par une conférence animée par des membres de la LADDH, dont le vice-président Saïd Salhi, Hocine Boumedjane, responsable du CDDH et Me. Sofiane Iken, avocat membre de la LADDH, ainsi que Hamid Sebahi, membre de la LADDH et membre du CNLD. Une banderole a été arborée par les manifestants et on pouvait y lire : « Algérie algérienne » Kherrata s’engage système dégage ». Ils ont scandé des slogans hostiles au régime et aux élections : « Makenche intikhabat maâ el issabat, pouvoir assassin, iskat enidham wadjeb watani », iskat enidham wadjeb watani », « Sarakine, biyaâine el cocaïne y’goulou waatiniyine », « matkhewfounache bel achria », « Samidoune samidoune linnidham rafidhoune », « Imazighen aneraz walla nekhnou », Imazighen ounstrouzou urnkhenou », etc.

Même ton à Aokas, des centaines de personnes ont participé à la marche et à un rassemblement qui ont été organisés devant le siège de la daïra. Les manifestants n’ont pas cessé de scander des slogans anti-régime et anti-élection. Les intervenants ont tous fustigé le pouvoir et son personnel et rejeté le prochain scrutin qualifié de « mascarade ». Des appels à la grève générale ont été lancés à compter d’aujourd’hui. A Tazmalt, ville des 1 000 martyrs, un important rassemblement de protestation a été organisé devant le cimetière des martyrs aux quatre chemins. Ce rassemblement populaire a été animé par des activistes du mouvement et aussi par le député démissionnaire de la ville, Khaled Tazaghart, contre l’élection présidentielle. L’action a vu la participation des familles des détenus. Une marche et un rassemblement ont également été organisés à Amalou ce samedi.

Il en est de même à Ighil-Ali et Aït R’zine. Une marche ayant drainé des centaines de personnes a été organisée afin de rejeter l’élection présidentielle et exiger la libération des prisonniers. A Bechloul dans la wilaya de Bouira, une marche populaire et un rassemblement se sont terminés hier par le saccage des urnes. Les manifestants ont exprimé leur colère face au prochain scrutin et exigé la libération des détenus et le changement de régime politique. A Béni Maâouche une marche et un sit-in ont été organisés hier aussi. Des centaines de manifestants y ont pris part, scandant des slogans anti-régime et exigeant la libération des détenus et pour le rejet des échéances électorales de jeudi prochain, réaffirmant leur intention de se mobiliser pour le changement de régime et l’instauration de la démocratie.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email