Poursuite du soutien aux civils palestiniens en Espagne – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
MENASahel

Poursuite du soutien aux civils palestiniens en Espagne

Poursuite du soutien aux civils palestiniens en Espagne

En Espagne, les manifestations en faveur de la cause palestinienne se succèdent et se ressemblent depuis le 10 octobre 2023. Loin d’être essoufflé, le soutien des espagnoles est au contraire intact voire acharné.

Des milliers de manifestants de diverses obédiences, principalement des syndicalistes et étudiants, ont battu le pavé samedi et dimanche dans plusieurs villes de la péninsule ibérique pour dénoncer à nouveau la sauvage agression israélienne contre les populations palestiniennes à Gaza,

Dans le centre de Madrid, environ 45 000 personnes, selon les autorités, ont participé à une marche qui s’est déroulée entre la gare d’Atocha et la place de Cibèle, devenus l’épicentre d’un sursaut populaire pro-palestinien sans faille depuis bientôt quatre mois. Des drapeaux palestiniens étaient hissés par les manifestations ainsi que banderoles avec le slogan « Stop au génocide en Palestine » était visibles au milieu de la foule.

Des drapeaux sud-africains étaient aussi brandis au lendemain de la décision historique de la Cour internationale de justice (CIJ), qui a épinglé Israël sur son agression commise depuis le 7 octobre dernier contre femmes et enfants notamment. Les bombardements israéliens contre Gaza ont fait plus de 26.000 morts et plus de 70 000 blessés en majorité des femmes, des enfants et des adolescents.

Une longue banderole, arborant les couleurs du drapeau palestinien, appelait le gouvernement espagnol à « mettre un terme au commerce des armes et aux liens avec Israël ». Certains participants brandissaient des pancartes en anglais portant l’inscription « Stop genocide » (Arrêtez le génocide).

Les rassemblements, organisés par le Réseau de solidarité contre l’occupation de la Palestine, sous le slogan « Arrêtons le génocide en Palestine », ont également eu lieu dans d’autres métropoles espagnoles telles que Barcelone, Valence et Séville.

Plus de 100 organisations de la société civile espagnole, réunies au sein du « Réseau de solidarité contre l’occupation de la Palestine » (RESCOP), ont mis en place des rassemblements dans plus de 90 villes et districts, auxquelles ont participé des centaines de milliers de personnes.

« Je ne rate aucune manifestation de soutien aux Palestiniens qui subissent un génocide sans précédent de la part d’un régime israélien raciste », a affirmé au Jeune Indépendant Pedro, un jeune architecte de 39 ans qui se dit motivé par sa conscience et non pas une chapelle politique.

Son camarade, Francisco abonde dans le même le sens. « On assiste à un génocide programmé visant à raser Gaza et laisser mourir sa population sous les bombes, les maladies, le manque de soins ou la fin », a-t-il dit. Selon lui, il s’agit des mêmes méthodes utilisées par les nazis à Leningrad en 1942 et dans villes d’Europe.

A Barcelone, des milliers de protestataires de manifestants ont à leur tour réitéré leur soutien aux civils palestiniens exigeant un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Gaza demandant au gouvernement tchèque de revenir sur ses politiques pro-israéliennes et ont qualifié l’action militaire de « guerre injuste ».

A Séville des milliers de manifestants brandissant des banderoles et des drapeaux palestiniens ont défilé dans la principale artère du centre-ville appelant à la fin la fin des attaques incessantes d’Israël contre la bande de Gaza assiégée.

A Valence, des dizaines de milliers de personnes étudiants se sont rassemblés sur un pont du campus et ont brandi des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « Arrêtez le génocide à Gaza », « Libérez la Palestine » et « L’existence est une résistance ».

Il convient de signaler que la municipalité de Barcelone avait décidé récemment, « la suspension des relations avec Israël, jusqu’à ce qu’il y ait un cessez-le-feu permanent à Gaza et le respect des droits fondamentaux du peuple palestinien ».

De son côté, le premier ministre espagnole Pedro Sanchez avait demandé à la communauté internationale, en particulier l’Union Européenne de prendre une décision sur la reconnaissance de l’État palestinien faute de quoi l’Espagne la reconnaitra de manière unilatérale.

Ce n’est pas la première fois que l’Espagne affiche son soutien à la cause palestinienne. Auparavant L’Espagne avait exprimé son rejet des mesures annoncées par le Gouvernement israélien pour étendre les colonies de peuplement dans les territoires palestiniens occupés en Cisjordanie.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email