-- -- -- / -- -- --
Nationale

Plusieurs arrestations : Un réseau national détourne des véhicules de l’ANSEJ

Plusieurs arrestations : Un réseau national détourne des véhicules de l’ANSEJ

Dans le cadre de la lutte contre le crime organisé sous toutes ses formes, les gendarmes du Groupement de Djelfa ont démantelé un réseau national de trafic de véhicules de l’Ansej (Agence nationale d’emploi de jeunes) ainsi que de documents administratifs, dans lequel six trafiquants présumés ont été arrêtés et six véhicules et camions de l’Ansej saisis.

Selon la Gendarmerie nationale, tout a commencé suite à l’exploitation d’un renseignement relatif à la découverte de la carte d’enregistrement falsifiée d’un camion de marque Isuzzi portant une plaque d’immatriculation de la wilaya de Djelfa, et ce lors d’un contrôle routinier effectué par les gendarmes au niveau d’un barrage fixe.

Les gendarmes de Djelfa étaient également à la recherche de plusieurs camions et véhicules signalés volés depuis quelques mois. Ces engins, appartenant à l’Ansej, avaient été octroyés à des jeunes sans emploi dans le cadre de la lutte contre le chômage. Est-ce là une pure coïncidence ?

Ainsi, la découverte de la fausse carte d’enregistrement a permis aux gendarmes enquêteurs de la brigade d’El-Charef de poursuivre leurs investigations.

L’enquête des gendarmes n’a alors pas tardé à livrer tous ses secrets, identifiant ainsi les mis en cause et leur champ d’activité, lequel s’étendait de Djelfa jusqu’aux wilayas du centre, de l’est, de l’ouest et sud du pays.

Agés entre 35 et 55 ans et au nombre de six, ces derniers, originaires de Djelfa, Batna, Relizane, Tamanrasset, Alger et M’sila, avaient créé un véritable réseau national de trafic de véhicules, ciblant particulièrement les engins de l’Ansej.

Ils ne se contentaient pas de voler les véhicules mais ils falsifiaient également tous leurs documents administratifs : cartes grises, numéros de châssis, plaques d’immatriculation et permis de conduire. Ils procédaient même au changement de la couleur des véhicules en question.

L’enquête des gendarmes a dévoilé l’axe principal que le réseau national empruntait pour faire passer des véhicules après avoir été volés. Ils faisaient passer des voitures par Relizane, Alger, Béjaïa puis Batna, en passant par M’sila et en arrivant enfin à Djelfa, où avait lieu le maquillage de chaque voiture et camion volé.

Suivant ce parcours, les gendarmes de la brigade d’El-Charef ont réussi à récupérer six véhicules dont trois camions, pour leur majorité octroyés par l’Ansej au profit de jeunes bénéficiaires.

Les six présumés, tous des repris de justice, étaient déjà recherchés et sous le coup de plusieurs mandats d’arrêt de différents tribunaux du pays, et ce dans le cadre de plusieurs affaires criminelles relatives au vol de véhicules et faux et usage de faux. Ils seront bientôt présentés devant le procureur de la République près la cour de Djelfa, a indiqué la Gendarmerie nationale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email