-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Plus d’efforts contre le sida dans la région du MENA

Plus d’efforts  contre le sida dans la région du MENA

Le ministre de la Santé, de la population et de réforme hospitalière Abdelmalek Boudiaf a préconisé la coordination des efforts et la promotion de la recherche scientifique dans le domaine de la lutte contre le sida dans l région d’Afrique du nord et du Moyen orient (Mena).

Lors de la réunion de haut niveau des femmes leaders dans la lutte contre le sida dans la région Mena, le ministre a salué la qualité du partenariat en vigueur avec les agences de l’ONU et le programme ONUSIDA pour consolider la coopération face aux différents défis en matière de lutte contre le sida”.

M. Boudiaf a rappelé la “dernière initiative visant à promouvoir la coopération sud-sud et à développer les études pratiques sur les défis régionaux”, soulignant l’importance de la création d’un centre régional de recherche et de coopération en matière de lutte contre le sida”.
Le ministre a rappelé les efforts déployés par l’Algérie, depuis 1985, en matière de lutte contre le sida et les plans élaborés, depuis 1989, pour les court, moyen et long termes”, qui ont favorisé l’obtention de “résultats probants” dans ce domaine.
Le ministre a souligné “l’engagement du gouvernement à éradiquer ce fléau à travers la mobilisation des parties concernées dont la société civile et la mise en place d’un cadre de coordination multisectorielle basé sur ce triptyque.
Il a également souligné l’importance de la mise en œuvre du programme national stratégique multisectoriel de lutte contre le sida dans l’espoir d’atteindre l’objectif zéro tel que prôné par l’ONUSIDA.
Ce programme devrait permettre, selon le ministre, de “réduire sensiblement les nouveaux cas d’atteinte de sida et de stopper la transmission du virus VIH/Sida de la mère à l’enfant”.

Il a également pour objectif d’instaurer la gratuité des services sanitaires y compris la trithérapie pour tous et de renforcer le partenariat avec les agences de l’ONU, notamment l’ONUSIDA en impliquant les parties concernées par ce domaine.

Il a également souligné l’importance de poursuivre le dépistage, de soutenir l’action de proximité pour prévenir la maladie notamment auprès des femmes en âge de procréation, de soutenir la formation médicale continue, la prise en charge des maladies sexuellement transmissibles et l’amélioration de la qualité des soins et des prestations.

Le ministre a appelé en outre à la création de sept nouveaux centres de référence pour la prise en charge de la maladie, à l’intensification des programmes d’éducation thérapeutique et à la poursuite des activités de soutien au profit des malades.

Le premier responsable du secteur a enfin souligné “l’intérêt particulier accordé par les autorités publiques à la femme dans la société eu égard à son rôle dans le développement dans différents domaines, rappelant que les femmes représentaient 44 % des effectifs du secteur de la santé.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email