-- -- -- / -- -- --
Nationale

Plus de la moitié des projets touristiques validés n’ont pas démarré

Plus de la moitié des projets touristiques validés n’ont pas démarré

Plus de la moitié des projets touristiques validés par l’Agence nationale de développement des investissements n’ont pas encore démarré.

Selon le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Hassen Marmouri, il s’agit de 936 projets bloqués sur les 1 800 retenus au niveau national.

‘’Ce chiffre terrible nous incite à réagir et à chercher les raisons profondes qui entravent leur lancement », a-t-il déclaré jeudi, lors d’un point de presse en marge des travaux de la rencontre nationale d’évaluation des réalisations du secteur qui a regroupé à l’hôtel Mazafran (Zéralda) l’administration centrale et les directeurs du tourisme de wilaya.

Afin de cerner les causes et les obstacles qui bloquent les opérateurs du secteur, Marmouri a souligné la nécessité pour les directeurs du tourisme d’aller sur le terrain et de coordonner leur travail avec les collectivités locales. « Cela permettra de régler les problèmes du foncier et de faire avancer plus vite les procédures administratives, ce qui facilitera l’acte d’investir », a-t-il affirmé.

Toujours dans le cadre de l’allègement des lourdeurs bureaucratiques, le ministre a promis l’informatisation du secteur de sorte à permettre à l’opérateur d’envoyer via Internet la photo du site dans lequel il compte investir, accompagnée de ses renseignements.

« Cela permet un gain de temps dans le traitement des dossiers », a-t-il dit. Le ministre a appelé en outre à la promotion de l’activité artisanale en l’adaptant à la nouvelle vision émanant des expériences nationales où le métier d’artisan devient un facteur de développement local. Il a également recommandé de « respecter et de mettre en valeur l’habit traditionnel au sein de ces structures tout en consacrant des espaces et des locaux de vente des produits traditionnels et artisanaux ».

Pour professionnaliser le métier du tourisme en Algérie, Marmouri a insisté sur l’intérêt de la formation, à travers la conjugaison des efforts avec le secteur de la formation professionnelle pour adopter les spécialités aux besoins des entreprises touristiques.

A l’issue de cette rencontre, le ministre s’est déplacé à l’hôtel Mercure à Alger à l’occasion de la mise en œuvre de la convention de partenariat entre le groupe Hôtellerie, tourisme et thermalisme( HTT)et le fonds national de développement de l’apprentissage et de la formation continue (FNAC).

L’objectif de la convention est de former plus de 3000 employés du groupe dans 14 domaines d’activité de tourisme, d’hôtellerie et de thermalisme, selon un responsable du FNAC. Le premier volet de cette convention avait permis la formation de 120 maîtres d’apprentissage chargés de l’encadrement pédagogique des apprentis au niveau des filiales du groupe HTT.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email