-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Plus de 9 000 personnes atteintes de sida en Algérie

Plus de 9 000 personnes atteintes de sida en Algérie

La journée mondiale de lutte contre le virus du SIDA sera célébrée aujourd’hui sous le thème « Objectif : zéro ». Zéro nouvelle infection au VIH. Zéro discrimination et zéro décès lié au sida. À l’instar des autres pays, l’Algérie saisit cette occasion pour mettre le point sur la lutte contre cette maladie inguérissable et la prise en charge des personnes atteintes.

Selon M. Adel Zeddam, président du bureau de Onusida, l’Algérie compte, actuellement, plus de 9 000 cas confirmés, et une moyenne de 700 nouveaux cas par an et de poursuivre que « Cette Journée est l’occasion de commémorer ceux et celles qui nous ont quitté et de sensibiliser le public au sida et à la pandémie du virus du VIH ».
La Radio algérienne, en collaboration avec plusieurs organisations onusiennes dont l’OnuSida, l’OMS, le Croissant-Rouge algérien ainsi que plusieurs associations de lutte contre cette maladie ont organisé, hier, à l’esplanade de Riad El-Feth, une action de soutien aux personnes séropositives baptisée « Elyed fi Elyed », la main dans la main. Une marée humaine de plus de 700 personnes s’est défilée en formant une chaîne humaine, et ce, en signe de soutien aux personnes atteintes, et dénoncer leur ségrégation dans la société.

Lors de cette journée, des associations de lutte contre le virus dénoncent le comportement de certains médecins qui refusent le traitement de ces malades, bien qu’il relève de leurs devoirs professionnels. La lutte contre la ségrégation des personnes séropositives, et la sensibilisation sur le droit au traitement gratuit ont été d’ailleurs soulignées par les participants à cette action. M.Adel Zeddam estime que la ségrégation des personnes séropositives, demeure l’un des facteurs encourageant la propagation du virus, puisque, de peur de subir le même sort, beaucoup de personnes refusent de franchir le pas.

Selon les spécialistes les rapports sexuels non protégés représentent plus de 90 % des risques de transmission, l’on constate que le sujet demeure insuffisamment abordé lors des campagnes de lutte contre le virus.

L’Algérie pourra réduire considérablement la propagation de ce virus, et contribuer ainsi à la concrétisation des objectifs tracés par l’Onu, à savoir, éliminer définitivement cette maladie d’ici 2030.
Pour faire face à l’évolution de la pandémie du VIH, l’assemblée générale des Nations Unies a adopté plusieurs déclarations dont la plus récente est celle de juin 2011 qui s’est concrétisée, entre autres, par le Plan mondial d’élimination de la transmission mère-enfant du VIH. Cette approche recommande une série d’interventions fondamentales à mettre en œuvre dans le cadre des services de santé essentiels offerts aux mères, aux nouveau-nés et aux enfants ; pour chaque pays, elle vise à réduire de 90 % le nombre de nouvelles infections à VIH parmi les enfants nés de mères séropositives et à réduire de 50 % le nombre de décès maternels liés au sida.

Pour aller à l’échelle et atteindre l’élimination de la transmission mère-enfant, l’Algérie a engagé un processus qui a abouti à l’élaboration d’une stratégie nationale TME basée sur l’analyse de l’expérience algérienne qui a permis de dégager les forces et faiblesses des services actuellement offerts et les opportunités et contraintes liées à l’environnement dans lequel ils sont offerts.
Le dernier rapport de ONUSIDA estime que le taux d’accès des femmes enceintes aux services de prévention du VIH de la mère à l’enfant est de 40 %, l’Algérie à travers la mise en œuvre de cette stratégie vise à atteindre 70 % de couverture et de réduire de 90 % le nombre de nouvelle infection à VIH chez les enfants.

Pour rappel, la Journée mondiale du sida est née en 1988 dans la foulée d’un sommet mondial des ministres de la Santé à Londres, en Angleterre. Ces derniers ont convenu qu’une telle journée soulignerait l’importance et la gravité de la pandémie du sida et que chaque pays doit être responsable pour assurer un accès universel aux traitements, aux soins et au soutien pour toutes les personnes vivant avec le VIH ou le sida.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email