-- -- -- / -- -- --
Nationale

Plus de 8 millions d’élèves aux portes des écoles

Plus de 8 millions d’élèves aux portes des écoles

Plus de 8 600 000 élèves, encadrés par 495 000 enseignants dont 28 000 nouveaux, sont attendus à travers les établissements scolaires du territoire national pour la rentrée scolaire 2016-2017 prévue le 4 septembre.

L’Etat a également dégagé un budget de plus de 15 milliards de dinars au titre de la poursuite de la politique de solidarité avec les élèves nécessiteux. Le nombre d’élèves scolarisés dans les trois cycles d’enseignement et le préscolaire est de 8 691 006 élèves, selon les chiffres présentés jeudi par le secrétaire général du ministère de l’Education, Abdelhamid Belabed, lors d’une réunion avec les directeurs de l’Education. 493 626 élèves sont attendus dans le préscolaire, 4 209 022 dans le primaire, 2.727 160 dans le moyen et 1 261 198 dans le secondaire.

S’agissant de l’encadrement pédagogique, 258 403 employés administratifs et 495 000 enseignants, incluant 4 878 diplômés des Ecoles normales supérieures (ENS) et 28 075 nouveaux enseignants, seront mobilisés.

Quant aux infrastructures, on comptera cette année 26 488 dont 146 nouveaux établissements outre 14 427 cantines scolaires.
Au titre de la politique de l’Etat en matière de solidarité, 9 milliards de dinars ont été consacrés à la prime de scolarité et 6,5 milliards de dinars pour assurer la gratuité du livre scolaire, sachant que 3 millions d’élèves scolarisés bénéficient de la prime et du livre à titre gracieux.60 800 000 livres sont mis à disposition pour cette nouvelle année scolaire, dont 4 728 000 nouveaux pour les élèves de la 1re année primaire, 4 046 000 pour les élèves de la 2e année primaire et 8 774 000 pour ceux de la 1re année moyenne.

Afin d’assurer la bonne mise en œuvre des nouveaux programmes, les inspecteurs, les enseignants et les directeurs d’établissements bénéficieront de formations et des sessions de formation seront également dispensées aux nouveaux enseignants lauréats du dernier concours de recrutement.

Le ministère poursuivra son processus de numérisation et la mise en œuvre de la charte d’éthique du secteur de l’Education.
Par ailleurs, Benghebrit a affirmé qu’aucune matière ne serait exclue des épreuves du baccalauréat et que les propositions examinées avec les partenaires sociaux seraient soumises prochainement au Conseil des ministres.

Mme Benghebrit a indiqué que les rumeurs faisant état de l’annulation de la matière « Education islamique » de l’examen du baccalauréat étaient « infondées », ajoutant que « cette question n’a jamais été évoquée niveau du ministère ».

Elle a précisé dans ce contexte que les points examinés avec les partenaires sociaux concernant l’examen du baccalauréat, portaient notamment sur « la non annulation d’aucune matière, le mode d’évaluation continue, la réduction des jours d’examen et l’application progressive des propositions ».

Ces propositions « seront réexaminées tout en tenant compte des observations soulevées lors du conseil de gouvernement concernant cette question avant de les soumettre au Conseil des ministres », a-t-elle souligné.

« On s’attend à d’autres rumeurs remettant en cause le travail accomplis par le ministère d’autant plus que l’année 2017 sera marquée par des échéances politiques où certains tentent d’instrumentaliser l’école à leur propres fins », a-t-elle déploré. « L’école doit être au-dessus de toute considération », car il s’agit, a-t-elle martelé, « d’un pari sociétale où notre seule référence étant la Constitution et le programme du président de la République ».

Concernant la deuxième génération des programmes scolaires à adopter à partir de la prochaine rentrée scolaire, la ministre a démenti tout retard dans le contenu qui a été révisé en 2009 et dont les objectifs avaient été présentés lors d’un symposium tenu en juillet 2015.

Les améliorations apportées aux programmes n’opèreront aucune modification profonde dans le secteur de l’Education », a insisté la ministre. Elle a annoncé une réunion avec les partenaires sociaux, mardi prochain, pour examiner des questions telles que la rentrée scolaire et le dossier de la retraite

Elle a en outre rappelé que 148.00 enseignants sur 700.000 candidats avaient réussi au concours de recrutement d’enseignants, organisé en avril dernier, soulignant que les résultats du concours serviront de plateforme pour procéder au recrutement selon les besoins nationaux.

Lors de sa réunion avec les directeurs de l’Education, la ministre a appelé à « réunir les conditions favorisant le travail » et à « gérer le secteur au niveau local dans la transparence » en vue d’ »opérer le saut qualitatif escompté et de bâtir une école stable et de qualité dans un contexte de mondialisation et de mutations effrénées dans l’utilisation des technologies de l’information et de la communication ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email