-- -- -- / -- -- --
Nationale

Plus de 600 familles ont été relogées à Alger

Plus de 600 familles ont été relogées à Alger

Avoir un logement décent qui garantit une vie dans la dignité c’est le droit de chaque citoyen algérien. L’Etat a, depuis plus de deux décennies, lancé « la guerre » à l’habitat précaire. Depuis le mois de juin dernier, des milliers de logements ont été distribués dans ce cadre.

Mercredi soir ce fut le tour d’un des plus vieux et plus grand bidonville d’Alger. Une partie des habitants du bidonville de « Oued Ouchayah » situé dans la commune de Bachdjerrah a été relogé. En effet, plus de 616 familles qui habitaient des baraques de zinc depuis l’indépendance pour certains, ont été enfin relogées dans la cité 5 Juillet 1962 de Larbaâ dans, la wilaya de Blida, où 1539 familles sont attendues.

« Le Jeune Indépendant » était à la rencontre d’un des premiers bénéficiaires de la 16e opération de relogement, organisée par la wilaya d’Alger.

« Cheikh « Rabeh, qui nous a raconté dans une édition passée sa détresse et son désarroi a enfin bénéficié d’un logement qui peut lui garantir une vie saine. « Depuis l’indépendance du pays que j’attendais ce moment avec l’ensemble de ma famille. Or Dieu merci maintenant j’ai un toit qui m’abrite moi et ma famille », a-t-il dit.

Il a en outre ajouté que son seul souhait était que ses petits-enfants grandissent loin de toute cette misère. « Mon rêve s’est exaucé. Tous mes enfants ont bénéficié d’un logement, enfin je peux mourir tranquille », a-t-il affirmé les larmes aux yeux.

Dans ce sens, la femme de Rabah a affirmé que les 53 ans qu’elle venait de passer dans ce sinistre lieu qui ressemble à une tombe sont désormais du passé. « Après avoir résidé dans une tombe depuis mon jeune âge, je peux à présent ouvrir la fenêtre de mon balcon et respirer l’air de la liberté. Je viens de naître en 2015 », a-t-elle lancé.

Et d’ajouter que leur nouvelle cité dispose de toutes les commodités nécessaire, « il y a une école, une mosquée, un jardin, un marché et des magasins, que pourrai –je demander de plus « .
« Tout le monde sera relogé »

L’heure affichait 21h30, un monde fou est toujours réuni dans l’école primaire, certains sont là depuis 6 h du matin. Comme c’est le cas de Brahim, un père de famille de 43 ans qui attendait avec impatience l’arrivée de l’agent chargé de communiquer les noms qui vont être relogés.

« On vit dans la misère depuis plus de 13 ans. Je vous laisse imaginer comment on vit dans une seule chambre de trois m² », a-t-il déploré. En indiquant que cette petite chambre fait office de cuisine de chambre à coucher et de douche.

Quelques minutes plus tard, l’agent est enfin arrivé, à la main, la liste des noms et les décisions. Aussi tôt arrivé il est entouré par la foule. Le désordre a vite régné dans la cour de l’école. Or après les appels au calme lancés par les citoyens, la police est venue en très grand nombre pour garantir la sécurité et éviter tout dérapage.
L’ordre enfin rétabli, le responsable informe les citoyens que 376 familles restantes vont toutes être relogées.

« Je vais rester avec vous jusqu’au dernier d’entre vous qui quitte ces lieux ».
« Les sentiments que je ressens je ne peux pas les exprimer. Le bonheur et la joie d’avoir bénéficié enfin d’un logement qui pourra garantir une vie saine et décente à mes cinq enfants. C’est le paradis, je suis aux anges », a-t-il a lancé.

D’autre part, certains bénéficiaires ont refusé de rejoindre leur habitation sous prétexte que le site d’accueil est trop éloigné de la capitale. « Maintenant, si les gens ne veulent pas y aller, c’est leur problème, je n’y peux rien, on n’a pas d’autres alternatives. Ils doivent regagner leurs nouvelles habitations », a indiqué le wali d’Alger.

Il convient de rappeler qu’avec cette 16éme opération, la wilaya d’Alger a distribué plus de 15 800 logements depuis le début des opérations de recasement entamées le 21 juin dernier.
Ainsi, dans le cadre de la lutte contre les habitations précaires, le quota consacré par l’Etat à la capitale est de l’ordre de 84 000 logements sociaux. La distribution de ces logements sociaux, est « pratiquement achevée », selon le wali, et ce au grand bonheur des familles bénéficiaires.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email