-- -- -- / -- -- --
Nationale

Plus de 43 000 infractions durant les huit premiers mois de 2015

Plus de 43 000 infractions durant les huit premiers mois de 2015

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, a dénoncé plus de 43 000 infractions relatives au non-respect de la législation du travail sur les huit mois de 2015.

« Sur les 142 069 visites de contrôle effectuées par l’Inspection du travail au cours des huit premiers mois de l’année en cours, il y a eu 43 045 procès-verbaux d’infraction relatifs au non-respect de la législation du travail », a-t-il annoncé hier à Alger lors d’une rencontre nationale des cadres des inspections du travail.

El Ghazi a précisé que ces actions de contrôle, qui touchent les domaines prévus par la législation du travail, portent également sur la lutte contre la non-déclaration des travailleurs, afin d’assurer la couverture sociale à tous les travailleurs et le paiement d’un salaire conforme au minimum requis par la loi, et de manière générale sur le respect des droits fondamentaux des travailleurs.

Le ministre a souligné l’importance de l’action de l’IT dans la mise en œuvre des nouvelles mesures prévues par la Loi de finances complémentaire (LFC) 2015, notamment celles ayant trait à l’augmentation des pénalités relatives aux infractions constatées en matière de non affiliation des travailleurs à la sécurité sociale.

Concernant le volet ayant trait aux relations collectives de travail, le ministre a souligné que le dialogue social au niveau des secteurs d’activité et des entreprises a enregistré depuis plusieurs années des évolutions positives saluées par l’Organisation internationale du travail (OIT).

« La culture du dialogue social qui s’est consolidée entre les partenaires sociaux, en particulier au niveau du secteur public, connaît néanmoins un déficit au niveau des entreprises du secteur privé, assujetties aux mêmes obligations légales en matière de mise en place des structures du dialogue social, notamment les structures de représentation des travailleurs », a-t-il affirmé.

Dans ce même contexte, le ministre a instruit les inspecteurs du travail d’axer leurs efforts sur les actions de sensibilisation et de conseil afin de garantir les droits fondamentaux des travailleurs, soulignant que l’action de l’IT s’inscrit en droite ligne dans le choix incontesté de la voie du dialogue et de la concertation dans le traitement des situations sociales que connaît le monde du travail. « La situation financière que traverse notre pays nous impose plus d’efforts et beaucoup de sagesse afin de redresser et de renforcer notre appareil économique.

Ces efforts n’apporteront les résultats escomptés qu’à condition que toutes les situations que pourrait connaitre le monde du travail soient abordées avec l’esprit du dialogue et de la concertation », a-t-il souligné.

A propos des objectifs de cette rencontre, dont les travaux se déroulent à huis clos, ils s’inscrivent dans le cadre des actions engagées par le secteur en matière d’évaluation périodique de l’action de ses services, afin de faire le bilan, notamment, des activités réalisées, de lever les contraintes et de corriger les dysfonctionnements.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email