-- -- -- / -- -- --
Nationale

Plus de 3 500 détenus passeront le bac cette année

Plus de 3 500 détenus passeront le bac cette année

Plus de 3 500 détenus des différents établissements de rééducation que compte le territoire national sont inscrits à l’examen du baccalauréat cette année, selon le directeur général de l’administration pénitentiaire et de réinsertion, Mokhtar Felioune.

Dans une déclaration en marge de la cérémonie qu’il a présidée à l’établissement de rééducation de Koléa (Tipasa) en l’honneur des détenus lauréats de compétitions sportives et de concours culturels organisés à l’occasion de Yaoum El-Ilm, M. Felioune a précisé que ses services prévoyaient une hausse du nombre de lauréats à l’examen du baccalauréat pour l’année scolaire 2015-2016 par rapport à la précédente année où 1.530 détenus avaient réussi.

Soulignant l’intérêt croissant des détenus pour les programmes d’enseignement et de formation, il a précisé que la direction générale de l’Administration pénitentiaire enregistrait plus de 41.000 inscrits dans les différents cycles de l’enseignement général et plus de 40.000 stagiaires dans les diverses spécialités de la formation professionnelle.

M. Felioune a estimé que ces chiffres « sont un indicateur très positif et le fruit de la politique de réforme du secteur de la justice » initiée par le président de la République depuis des années, mettant en exergue le rôle de la science, de la culture et du sport dans la réhabilitation et la réinsertion sociale du détenu une fois sa peine purgée.

Pour ce qui est du concours organisé par l’administration pénitentiaire en coordination avec l’association Ouled el-Houma à laquelle ont pris part des détenus de différents pénitenciers à travers le pays, M. Felioune a mis l’accent sur l’importance de la science et de la pensée dans le redressement du comportement du délinquant.

Le directeur de l’établissement de rééducation et d’insertion de Koléa, le général Saïd Rahmani, a souligné à l’occasion de la journée du Savoir, dédiée au leader du mouvement réformateur, cheikh Abdelhamid Ibn Badis, l’importance de ce genre d’initiatives visant à encourager les détenus.

Il n’a pas manqué de saluer le rôle du mouvement associatif, à l’instar de « Ouled el-houma », « el-yad el-mamdouda » et les SMA. Les lauréats des différents concours sur la récitation du Coran, le dessin, la poésie, le conte et le football ont été primés.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email