-- -- -- / -- -- --
Nationale

Plus de 260 000 élèves rejoignent les classes à Constantine

Plus de 260 000 élèves rejoignent les classes à Constantine

Le retour en classe de plusieurs milliers d’élèves s’est plutôt fait dans de bonnes conditions dans la totalité des établissements scolaires de Constantine.

Plus de 260 000 élèves ont ainsi rejoint les bancs d’école. En sus des mesures sanitaires exceptionnelles mises en place l’année dernière, lesquelles ont été reconduites, les mesures de sécurité ont aussi été renforcées. La sûreté de wilaya et le groupement de la Gendarmerie nationale ont mis en place des cellules de veille, en sus des dispositions sécuritaires renforcées, notamment à proximité des lycées, des collèges et des écoles primaires des douze communes de la capitale de l’Est. Des mesures particulières ont surtout été prises par les deux corps sécuritaires au niveau des points stratégiques afin de fluidifier au maximum la circulation automobile, notamment la matinée, et d’assurer la présence de tous les enfants aux heures fixées par les établissements scolaires.

Le chef de l’exécutif, Messaoud Djari, a donné le coup d’envoi officiel de la rentrée scolaire 2021-2022 à l’école Ibn Zaidoun, à la cité du 5-Juillet, au nord-ouest de la ville des Ponts. Le wali, fraîchement installé à la tête de la capitale de l’Est à la fin du mois d’août, a auparavant insisté sur la nécessité d’assurer des repas chauds pour chaque élève ainsi que le transport scolaire, notamment pour les enfants des zones rurales.

En marge de ce coup d’envoi, le wali n’a pas manqué de lancer un appel aux travailleurs du secteur et au personnel enseignant pour plus d’adhésion à la campagne de vaccination «pour vous protéger et protéger nos enfants», leur a-t-il dit.

L’accent a donc été mis sur l’exigence du respect du protocole sanitaire pour faire face, le mieux possible, à la propagation du virus en milieu scolaire. La direction de l’éducation n’a ménagé aucun effort pour permettre aux écoles, aux CEM et aux lycées de gérer la rentrée. Mais les parents d’élèves se demandent s’il est à la portée de toutes les structures scolaires de Constantine de se doter de matériel ou encore d’imposer le respect du protocole sanitaire, tout en sachant que la plupart des établissements, notamment au niveau de la ville nouvelle Ali-Mendjli, souffre de la surcharge des classes.

Rien n’est moins sûr, à en croire un syndicaliste, qui précise que la vingtaine d’établissements (10 écoles, 4 CEM et 3 lycées) mis en service il y a quelques semaines par les autorités locales reste insuffisante comparativement au nombre de jeunes scolarisés au niveau de la nouvelle agglomération, dont le nombre d’habitants ne cesse d’augmenter avec les nouvelles livraisons de logements toutes formules confondues.

Autre souci, la campagne de vaccination entamée à la fin du mois d’août est un peu à la traîne. Le nombre de professionnels du secteur ayant adhéré à l’appel des autorités sanitaires reste tout de même en dessous des aspirations. D’aucuns s’attendent tout de même à un sursaut avec le retour en classe.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email