-- -- -- / -- -- --
Nationale

Plus de 220 tonnes de résine de cannabis saisies en 5 ans

Plus de 220 tonnes de résine  de cannabis saisies en 5 ans

Les services de sécurité ont saisi plus de 220 tonnes de résine de cannabis durant les cinq dernières années, a précisé le commissaire principal Djamel Guissoum, chef de service au Centre de lutte contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes à la DGSN.

Lors d’une conférence de presse organisée par la DGSN, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la drogue, le même responsable a affirmé que « deux millions de comprimés psychotrope sont été saisis durant la même période ». 

Plus de 15 tonnes de résine de cannabis et 1 kg d’héroïne ont été saisis durant le premier semestre de l’année 2016 par les éléments de la police nationale, a ajouté le même responsable.

Dans ce cadre, le commissaire principal, Guissoum, a rappelé qu’un réseau international, composé de 5 femmes tunisiennes activant dans plusieurs pays, dont le Brésil et les Emirats arabes unis (Dubaï), avait été démantelé par les éléments de Sûreté de la wilaya d’Alger.

Le même responsable a indiqué que l’origine principale de ces drogues « reste les frontières ouest du pays », soulignant que le Maroc « dispose de 145 000 hectares qui produisent annuellement 5 000 tonnes de résine de cannabis ».

Les réseaux de trafic de drogue s’organisent et se développent régulièrement, a précisé le même responsable, qui a salué « la disponibilité et la technicité » acquises par les services de sécurité chargés de lutter contre ce fléau et qui travaillent, a-t-il dit, dans le cadre « de la loi et du respect des droits de l’homme ».

De son côté, la directrice de la communication et de la prévention à l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie, Ghania Kaddache, a évoqué les objectifs de la stratégie nationale de prévention 2011-2015.

L’objectif de cette stratégie est de « réduire la demande sur les stupéfiants ainsi que la maîtrise de ce marché illégal ». En évaluant cette stratégie, l’intervenante a fait état de « 39 centres médicaux de désintoxication, alors que la stratégie prévoyait la création de 54 centres ».

38 tonnes de résine de cannabis saisis en 4 mois

Une quantité de 38,7 tonnes de résine de cannabis a été saisie en Algérie durant les quatre premiers mois de 2016, dont plus de 77% à l’ouest du pays, selon l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT).

« Au total, 38 752,159 kg de résine de cannabis ont été saisis durant les quatre premiers mois de l’année en cours, dont 77,85% dans la région Ouest du pays », a précisé l’Office dans son rapport, se référant au bilan des services de lutte contre les stupéfiants (Gendarmerie nationale, DGSN et Douanes).

La quantité de résine de cannabis saisie durant les quatre premiers mois de 2016 a enregistré une baisse de 15,54% par rapport à la même période de l’année 2015, en raison surtout du renforcement du dispositif sécuritaire au niveau des frontières, selon une source proche de l’Office qui relève que malgré cette baisse, les quantités saisies restent « encore élevées ».

Selon le rapport, 10,67% des quantités saisies ont été enregistrées dans la région sud du pays, 7,64% dans la région centre et 1,71% dans l’est du pays.

S’agissant des drogues dures, la quantité d’héroïne saisie en Algérie a fortement augmenté, passant de 18,3 grammes à 145,4436 grammes, soit une hausse de 694,77% durant la même période de référence, ajoute le même bilan.

En revanche, la quantité de cocaïne saisie a enregistré une baisse de 49,33%, passant de 84 842,6 grammes durant la même période de 2015 à 42 986,5 grammes en 2016.

Le rapport a également relevé une très forte augmentation des saisies des comprimés de types psychotropes, passant de 217 438 à 518 158 comprimés durant la même période de référence, soit une hausse de 138,30%, dont 57,28% ont été saisies à l’ouest du pays.

Plus de 13 000 individus impliqués dans des affaires de drogue

Selon les investigations des services concernés, 13 056 individus sont impliqués dans des affaires liées à la drogue, en hausse de 51,3%, dont 71 étrangers, selon le même bilan qui fait état de 409 personnes en fuite.

Les données de l’ONLDT révèlent également que parmi les personnes impliquées, 2 963 sont des trafiquants alors que 7 346 sont des usagers de la résine de cannabis et que 1 441 sont des trafiquants de substances psychotropes et 1 229 autres en sont des usagers.

S’agissant du trafic des drogues dures, il concerne 65 trafiquants et 7 usagers de cocaïne ainsi que 3 trafiquants et 1 usager d’héroïne. Durant les quatre premiers mois de l’année en cours, 10 015 affaires ont été traitées, contre 6 391 affaires en 2015 (+56,70%). Sur le total de ces affaires traitées, 2 585 sont liées au trafic illicite de la drogue, 7 428 autres affaires relatives à la détention et à l’usage de drogue, et 2 affaires de culture de cannabis, conclut la même source. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email