-- -- -- / -- -- --
Nationale

Plus de 200 «voyous du net» arrêtés par la police

Plus de 200 «voyous du net» arrêtés par la police

Dans un communiqué de la DGSN, cette dernière a annoncé hier qu’au cours de l’année 2014, 211 affaires de cybercriminalité ont été localisées et traitées par les cyber-policiers qui relèvent des unités spéciales de la lutte contre les crimes électroniques, connus couramment comme cybercriminalité.

D’après la DGSN, le traitement de ces affaires liées à la cybercriminalité a été diligenté grâce aux plaintes déposées par les victimes, particuliers ou patrons d’entreprises.

La DGSN a expliqué que des experts et des enquêteurs spécialistes ont réussi à localiser les traces des IP utilisés par les criminels, ce qui a permis leur arrestation. Le mode de crime sur la Toile est souvent lié, selon la DGSN, à la publication d’images truquées touchant directement la vie privée des victimes, mais aussi l’escroquerie, l’apologie du terrorisme, l’atteinte à la vie privée des internautes et menaces de mort dont sont victimes, souvent, des jeunes filles.

D’après la police, 205 cybercriminels dont 28 femmes, ont été pour ce genre d’affaires qui sont diligentées durant l’année 2014. La Direction des relations publiques de la DGSN a expliqué que 75 parmi les 211 affaires traitées concernaient le piratage des programmes et des données secrètes des entreprises publiques et privées, dont plusieurs auteurs ont été appréhendés.

Durant 2014, les cyber-policiers ont diligenté 59 affaires ayant des liens avec l’atteinte à la vie privée des personnes, tandis que 28 autres affaires liées à l’atteinte des confidentialités des personnes allant jusqu’à menaces de publication de leurs photos ont été traitées et les auteurs arrêtés, ajoute la DGSN.

Toujours concernant les affaires traitées par les unités de cyber-policiers, 26 affaires de faux et usage de faux, via la Toile, ont été, aussi, diligentées par lesdites unités, ce qui a conduit à l’interpellation de l’ensemble des auteurs.

La lutte contre les criminels du Net a concerné, également l’escroquerie et la publication de photos porno. Sur ce plan, la DGSN a indiqué qu’au cours de la même période, neuf affaires liées à la publication de photos porno et trois autres affaires d’escroquerie via le Net, ont été traitées par ses unités permettant l’arrestation de l’ensemble des personnes impliquées.

Six autres affaires concernant des insultes via les réseaux sociaux ont été élucidées et les auteurs interpellés, alors que deux autres d’utilisation frauduleuse des cartes bancaires ont été, aussi, diligentées en 2014, poursuit le communiqué de la DGSN.

Par ailleurs, cette dernière a annoncé, à cette occasion, que des nouvelles unités constituées d’experts et d’enquêteurs en cybercriminalité ont été créées à travers les 48 wilayas suivant les instructions du Général-Major Abdelghani Hamel. Ces spécialistes appelés en renfort vont booster la lutte contre toutes formes de la cybercriminalité qui, aujourd’hui, est en phase de devenir une menace sérieuse sur la sécurité des internautes tout comme celle des entreprises.

Parlant des entreprises, ces dernières sont de plus en plus la cible préférée des criminels du Net, leurs bases de données et programmes logiciels étant menacés par cette forme de crime, qui est en « vogue ». Une menace qui s’ajoute à celle du terrorisme, souvent véhiculée par des pseudos-auteurs qui ciblent les jeunes personnes, voire la frange fragile de la société, afin de les convaincre de rallier les groupes armés en Syrie.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email