-- -- -- / -- -- --
Nationale

Plus de 14 000 nouveaux cas de cancer du sein : Des spécialistes tirent la sonnette d’alarme

Plus de 14 000 nouveaux cas de cancer du sein : Des spécialistes tirent la sonnette d’alarme

Quatorze mille nouveaux cas de cancer du sein ont été enregistrés durant l’année en cours au niveau national. C’est ce qu’a fait savoir le professeur Assia Bensalem, chef de service de cancérologie à l’hôpital de Didouche-Mourad de Constantine. La majorité d’entre eux ont été dépistés tardivement, précise l’oncologue en marge des 15es Journées internationales de cancérologie de Constantine (JICC), organisées par l’Association algérienne d’oncologie médicale (AAOM) avec la collaboration de la faculté de médecine de l’université Salah-Boubnider – Constantine 3- et l’établissement hospitalier de Didouche-Mourad.

D’éminents spécialistes ont été conviés à la rencontre qui se tient du 10 au 12 octobre en cours à l’hôtel Marriott de Constantine et dédiée à ce mal qui reste l’une des principales causes de mortalité au niveau mondial. Venus du Maroc, de France et d’Arabie Saoudite, les participants à ce rendez-vous indiquent qu’il sera aussi question de présentation et d’évaluation des nouvelles techniques utilisées dans le traitement des différents cancers, notamment en chimiothérapie et radiothérapie.

Lors de la journée inaugurale les différents intervenants ont tenu à mettre en exergue l’importance du dépistage à temps du fléau, dont le taux le plus élevé touche les femmes entre 35 et 50 ans.

Le professeur Bensalem a précisé que le cancer du sein, en constante augmentation ces dernières années, est actuellement le premier cancer enregistré chez les femmes algériennes. Réitérant que la majorité des patientes atteintes se présentent tardivement, « ce qui pose problème pour leur prise en charge, dont certaines parviennent difficilement à surmonter leur mal », précise-t-elle. Pour elle, la prévention reste le meilleur gage de guérison et les femmes chez lesquelles le mal est décelé précocement arrivent dans la plupart des cas à surmonter le problème. En ce qui concerne les causes de la prévalence de la maladie chez les femmes, les intervenants ont relevé que le mode de vie, essentiellement la qualité de la nourriture et surtout le manque d’activité sportive, constituent les principales raisons à l’origine de l’augmentation de cas de cancer chez la femme algérienne qui reste précise-t-on, relativement sédentaire comparativement à l’homme.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email