-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Plus de 1000 thalassémiques recensés en Algérie

Plus de 1000 thalassémiques recensés en Algérie

Le professeur Mohamed Bejaoui, spécialiste en pédiatrie et chef de service hématologie et cellule de souche au centre de greffe de moelle épinière en Tunisie a affirmé à Alger que la Thalassémie affectait 2 % de la population du Maghreb arabe.

Dans une rencontre dédiée à la sensibilisation à cette maladie chronique, le spécialiste a souligné la nécessité d’une prise en charge adéquate de cette pathologie souvent à l’origine du décès des sujets atteints.

Connue sous l’appellation populaire de « maladie méditerranéenne », la thalassémie est une maladie génétique atteignant la production de l’hémoglobine (déficience dans la synthèse d’une ou de plusieurs des quatre chaînes formant l’hémoglobine des globules rouges). Elle se traduit par une anémie sévère et une déformation de certains organes nobles.

Le conférencier qui a rappelé que le coût de prise en charge d’un sujet thalassémique s’élevait à 25 000 euros, a préconisé, après avoir rappelé qu’elle était héréditaire, le recours pour les futurs époux à des analyses de sang.

De son coté, le chef de service Hématologie et transfusion sanguine du CHU Hassani Issaad, Pr Mohamed Said a appelé à la mise en place de centres de transfusion de proximité.
Il a mis l’accent sur l’importance de la prévention qui réduit le coût de la prise en charge de la maladie faisant savoir que « plus de 1 000 thalassémiques étaient recensés en Algérie.

La moelle de la greffe épinière prélevée sur les frères du thalassémique demeure le meilleur moyen thérapeutique, selon Dr Nadia Zidani du même hôpital rappelant que le centre Pierre et marie Curie était la seule structure assurant actuellement une telle opération.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email