-- -- -- / -- -- --
Sports

Plus aucun espoir

Plus aucun espoir

L’équipe nationale de football s’est inclinée face aux Green Eagles du Nigeria (3-1) hier dans l’antre surchauffé d’uYo, compromettant ainsi ses chances de qualification pour le Mondial 2018 en Russie. Tenus en échec au stade Tchaker de Blida par les Camerounais (1-1), les camarades de Mahrez devaient sortir leur grand jeu lors de cette seconde sortie des éliminatoires, mais c’était compter sans la détermination des Nigérians qui ont entamé la rencontre sur un nuage suite à leur victoire à l’extérieur face aux Zambiens (3-1).

Le remplacement du Serbe Milovan Rajevac, remercié suite à ce résultat de Blida par le Belge Georges Leekens, n’aura rien apporté aux Verts, contraints désormais d’espérer des miracles dans le groupe B.

Eliminatoires de la Coupe du monde 2018/ Zone Afrique. Groupe B.

Nigeria 3 – Algérie 1 Plus aucun espoir
Stade Godswill Akpabio Stadium d’Uyo , affluence très nombreuse, temps chaud, pelouse en bon état, arbitrage du gambien Bakary Papa Gassama assisté de Jean-Claude Birumushahu (Burundi) et de Marwa Range (Kenya). Le quatrième arbitre est Maudo Jallow (Gambie).
Buts : Moses (25’), Obimikel (42’ 92’) Bentaleb 66’
Avertissements. Moses (Nig), Bentaleb , Mandi (Alg)
Nigeria : Akpeyi – Balogun, Troost-Ekong, Omeruo, Echiejile (Omerio 66’) – Moses, Onazi, Mikel (Ndidi 82’), Iwobi ( Ahmed Moussa 75’)–Etebo, Iheanacho
Entraîneur : Gernot Rohr
Algérie : M’Bolhi – Ziti (Feghouli 80’), Belkaroui, Mandi, Ghoulam -Taider(Bounedjah 86’),, Medjani (Abeid 70’), Bentaleb – Mahrez,Slimani , Brahimi
Entraîneur : Georges Leekens

Cruelle désillusion pour la sélection nationale qui a totalement hypothéqué ses chances de rester encore en lice pour la qualification au Mondial 2018 en s’inclinant lourdement dans le match qu’il ne fallait surtout pas perdre pour le compte de cette seconde journée face au Nigéria.

Un scénario catastrophe sur la pelouse du stade d’Uyo, qui voit les Fennecs sortir de la piste avec une énorme déception et beaucoup de regrets.

Le miracle n’a pas eu lieu pour les Verts. Le Onze rentrant aligné par le pompier de Raouraoua , le belge Leekens n’aura tenu en fait que 25’ avant de plier le premier genou devant les Super Eagles loin d’être pourtant supérieurs.

Il a suffi d’une erreur de relance de Belkaroui pour voir les Nigérians ouvrir la marque et enflammer un stade tout acquis à leur cause par le remuant Moses qui en profita pour percer la défense algérienne et s’en aller battre de près l’infortuné M’bolhi. Un véritable coup de massue sur la tête des Algériens qui s’étaient appliqués jusque-là à bien cadrer le terrain et gêner les locaux dans leur organisation de jeu.

Quatre minutes plus tard, Moses rate le ko de justesse. Piqués dans leur amour-propre, les Verts sortiront de leur coquille et s’en iront donner des sueurs froides aux Nigérians, notamment par le remuant Brahimi sur son flanc gauche .

Comme à la 37’ lorsqu’il servira idéalement Bentaleb qui mit dans les décors une balle qui ne demandait qu’aller finir sa course dans la cage du gardien Akpeyi. Taider ratera à son tour une minute après une belle occasion de scorer et relancer son équipe. Le tournant du match pour les Fennecs qui accuseront le coup une seconde fois contre le cours du jeu.

On jouait la 42’, lorsque Obimikel ruina tous les espoirs des Algériens de revenir dans la partie en profitant d’un mauvais alignement de Mandi (42’) pour battre calmement M’bolhi et sceller le sort de cette rencontre avant la pause citron.

Au retour de celle-ci, les Verts reviendront avec un plus de détermination dans leur jeu en obligeant les Nigérians à subir le jeu et ce qui devait arriver arriva pour eux.

A la 66 ‘ Bentaleb, bien servi par Mahrez et fidele a sa réputation, réduit la marque d’un joli tendu des 25 m. Tout était de nouveau permis pour les Verts qui sont montés d’un cran et dont les efforts auraient dû leur valoir un penalty à la 73’ non sifflé par l’arbitre Guassama.

Les camarades de Taider tenteront le tout pour le tout, mais c’était compter sans la détermination des Super Aigles qui ont su attendre le moment propice pour assommer carrément les Algériens dans les temps additionnels par Moses 92’ .

Une large victoire amplement méritée pour les Super Aigles qui marquent leur territoire en tête du classement dans ce groupe B avec six points et une sérieuse option pour le voyage en Russie, d’autant que l’autre prétendant à la qualification, le Cameroun, a été tenu en échec chez lui à la surprise générale par la Zambie (1-1) . 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email