-- -- -- / -- -- --
Nationale

PLF 2023 : Reprise ce samedi du débat à l’APN

PLF 2023 : Reprise ce samedi du débat à l’APN

L’Assemblée populaire nationale (APN) reprendra, demain, le débat du Projet de loi de finances (PLF-2023), a indiqué ce jeudi un communiqué de la Chambre basse du Parlement.

La reprise aura lieu lors d’une séance plénière consacrée aux interventions des présidents des groupes parlementaires, suivies de la réponse du ministre des Finances aux interrogations des députés”.

Par ailleurs, le bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) a tenu, également ce jeudi, une réunion présidée par M. Brahim Boughali, président de l’Assemblée, pour examiner les amendements proposés au projet de Loi de finances (PLF) 2023 et les soumettre à la Commission des finances et du budget.

Lors des travaux de cette réunion, le bureau a examiné les 46 amendements proposés au PLF 2023 et soumis ceux remplissant les conditions légales à la Commission des finances et du budget pour les examiner avec les délégués de leurs auteurs.

Le bureau a examiné, par la suite, le budget de l’APN conformément aux dispositions de l’article 14 du règlement intérieur de l’Assemblée, ajoute la même source.

Pour rappel, des députés ont salué dans leurs interventions de jeudi les mesures prévues dans le projet de loi de finances (PLF) 2023, notamment celles relatives à la lutte contre la fraude et la spéculation et à l’autorisation de l’importation de matériel agricole de moins de cinq (5) ans qui profitera aux agriculteurs.

Les intervenants ont souligné “l’attachement du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, à honorer ses engagements”, notamment au profit des faibles revenus à travers la revalorisation des salaires, de l’allocation chômage et des pensions de retraire, le soutien à l’investissement et l’encouragement des actions de solidarité.

Ils ont, par ailleurs, soulevés des préoccupations liées au développement local dans nombre de wilayas, notamment dans les secteur de la Santé, des Travaux publics, de l’Habitat et des Transports.

Dans ce cadre, la députée Zakia Bougatoucha, du Mouvement de la société pour la paix (MSP) a estimé qu’il y avait une “différence positive notable” entre le projet de loi de finances 2023 et le précédent texte.

Selon elle, ce PLF “incarne les engagements pris par le président de la République, notamment en matière de lutte contre la fraude et la spéculation et l’éradication du monopole”.

Le député Mohamed Nin du MSP a, quant à lui, salué la décision relative à l’autorisation de l’importation de matériel agricole de moins de cinq (5) ans, appelant à continuer à soutenir le secteur agricole.

De son côté, le député Boualem Diaf du groupe des indépendants a plaidé pour le renforcement du programme agricole actuel par l’augmentation du budget du secteur, se félicitant de l’encouragement de l’investissement et de la volonté des pouvoirs publics de préserver le caractère social de l’Etat.

Pour sa part, le député Miloud Rachid (FLN) a salué la politique d’aide sociale maintenue par l’Etat à travers les décisions relatives à l’allocation chômage, l’augmentation des salaires et la pension de retraite, estimant que le programme du Président de la République concernant l’appui des start-up était “la solution adéquate pour réduire le taux de chômage”.

Le député Madani Mourad (indépendant) a mis en avant, quant à lui, l’importance des mesures législatives prévues au PLF 2023 telles que l’appui de l’investissement et l’allègement des mesures fiscales coïncidant avec la promulgation de la loi sur l’investissement ainsi que les textes d’application y afférents.

Il a également apprécié la proposition faite par la commission des finances et du budget de l’APN à savoir l’ajout d’un nouvel article portant “prorogation des mesures de conformité des constructions, au 31 décembre 2023 en vue d’en parachever la réalisation”.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email