-- -- -- / -- -- --
Nationale

Plate-forme d’Aïn Benian: L’urgence de la présidentielle en toile de fond

Plate-forme d’Aïn Benian: L’urgence de la présidentielle en toile de fond

Les bilans et les lectures ayant suivi la rencontre du 6 juillet dernier à Aïn Benian se multiplient et diffèrent d’un parti à un autre, notamment ceux ayant pris part à ce forum national. Au-delà des résultats satisfaisants du conclave, qualifié de « réussite » par la majorité des participants, ces derniers s’accordent à dire que la solution est dans le retour dans les plus brefs délais au processus électoral. De ce fait, les discours tenus par ces congressistes au lendemain de leur rencontre s’apparentent beaucoup plus à des « échauffements » en prévision d’une course électorale prochaine pour, pourquoi pas, être le nouveau locataire du palais d’El Mouradia.
Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrezak Makri, s’est montré la semaine passée très satisfait de la plate-forme issue de la réunion des forces du changement pour le triomphe du choix du peuple. Lors d’une conférence de presse animée au siège de son parti mercredi passé, il a défendu avec force les efforts consentis par les organisateurs qui ont, de son avis, veillé à s’aligner du côté des revendications populaires. Rappelant à ce titre l’essentiel de ce que réclame le peuple depuis cinq mois, tel que le départ des symboles du régime en place, la libération des détenus d’opinion, comme signaux de bonne volonté de la part du pouvoir pour aller à un dialogue national.
L’autre cheval de bataille de ce parti de la mouvance islamiste, qui se voit confortablement installé dans la scène politique nationale, est le retour au processus électoral le plus vite possible. Un sujet que Makri aime ressasser pour afficher ouvertement ses ambitions politiques. Il affirme même que le MSP possède une capacité « concurrentielle » lui permettant d’aller en toute confiance à la présidentielle.
Par ailleurs, et loin de la satisfaction des acquis de ce forum, le président du Mouvement El-Bina, Abdelkader Bengrina, se veut, lors de sa première sortie après la réunion , « confiant et sûr » quant à la prochaine période de la vie politique du pays. S’adossant à des informations qu’il prétend détenir de source sûre, Bengrina prédit, dans une lecture sur l’évolution de la situation et l’évaluation de la rencontre, « un grand nettoyage » qui va s’opérer au niveau du paysage politique national après l’élection présidentielle.
D’après son analyse, le mouvement populaire du 22 février est un séisme dont les secousses vont bouleverser la configuration actuelle de la « carte politique et économique » et imposer de nouvelles règles en la matière. L’ancien ministre a souligné à maintes reprises le rôle de l’institution militaire en tant qu’accompagnateur en cette période délicate, et considère qu’elle peut être même « le garant » de la transparence du prochain scrutin.
L’option d’une présidentielle est également soutenue par le président de Talaie El Houriyet, Ali Benflis. Lors de son intervention mercredi dernier au forum d’El-Hiwar, l’ancien chef de gouvernement voit sans équivoque que la tenue d’une présidentielle constitue la voie la moins coûteuse, la moins périlleuse et surtout la plus proche pour une délivrance de ce blocage inquiétant. La solution comme préconisée par Benflis ne peut être perçue sans dialogue national qui, à son sens, s’érige en « un passage obligé » vers une issue éventuelle de la crise qui s’enchevêtre davantage au fil des mois.
Tout compte fait, la thèse d’aller à une élection présidentielle semble fortement soutenue et adoptée, du moins par la majorité des participants à le rencontre d’Aïn Benian. Une démarche que le coordinateur de ce rendez-vous national, Abdelaziz Rahabi, n’hésite pas à mettre en valeur lors de ses déclarations accordées aux médias étrangers (récemment RFI et France 24), et estime qu’« il est temps de mettre en place des mesures pour aller aux élections ».
Allusion faite à la nécessité de signaux d’apaisement devant émaner du pouvoir en place afin de démêler l’écheveau.
Aziza Mehdid

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email