-- -- -- / -- -- --
Nationale

Plaidoyer pour un contrôle rigoureux des produits de large consommation

Plaidoyer pour un contrôle rigoureux des produits de large consommation

Le président de l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), El Hadj Tahar Boulanouar, plaide pour la création d’un conseil national chargé de contrôler les produits agroalimentaires d’importation ou ceux fabriqués localement.

Ce conseil sera constitué, d’une part, de responsables de différents ministères et d’organismes étatiques concernés et, d’autre part, d’animateurs d’associations et de syndicats de commerçants, ainsi que de scientifiques tels des vétérinaires, des biologistes et d’autres acteurs de la filière.

« Un conseil de ce genre aura une importance capitale pour la filière agroalimentaire, il viendra en appoint aux différents organismes et autres laboratoires de contrôle de la qualité », nous a indiqué.

M. Boulanouar, joint par téléphone. Evoquant les hausses des prix ayant touché quasiment tous les produits de consommation courante, le président de cette association, en cours d’agrément, nous explique qu’il y a « deux sortes d’augmentations ».

« Celle qui est apparente, dont la hausse peut atteindre 10, 20, 30 %, ou même du simple au double, et celle que je qualifierais de ‘’pernicieuse’’, car non déclarée », révèle-t-il. Et de préciser : « Une augmentation pernicieuse signifie que certains importateurs ont tendance à tricher, car cet état de fait est perceptible au niveau de l’importation et non du détaillant. On triche dans l’emballage, dans les composants, dans la matière première qu’on dose à petite quantité, etc. 

Du coup, le consommateur achètera le produit pour le même prix, alors que son coût réel devrait être revu à la baisse ». M. Boulanouar parle ainsi de la qualité du plastique d’« aucune consistance », des jus qui perdent de leur saveur et deviennent fluides, des dates de péremption ramenées à 6 mois au lieu d’une année…

Notre interlocuteur tient par ailleurs à nous préciser qu’il n’accuse pas tous les importateurs et fournisseurs. « Il y a des opérateurs qui se conforment strictement à la réglementation », dit-il. « Seulement, un travail en amont doit être fait pour dissuader les fraudeurs.

Il y va de la santé des consommateurs », souligne M. Boulanouar, en insistant sur l’urgence de créer « un cadre approprié » pour plus de renforcement dans les contrôles des produits alimentaires d’importation ou de fabrication locale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email