Scouts : Commémoration du 81e anniversaire de l’assassinat de Mohamed Bouras – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Scouts : Commémoration du 81e anniversaire de l’assassinat de Mohamed Bouras

Scouts : Commémoration du 81e anniversaire de l’assassinat de Mohamed Bouras

La commémoration du 81e anniversaire de l’assassinat, par les forces coloniales françaises, du père des scouts musulmans algériens (SMA), le chahid Mohamed Bouras, survenu le 27 mai 1941 à Hussein Dey, à Alger, a été célébrée à travers l’ensemble des wilayas du pays.

A Blida, c’est au centre sportif militaire de la 1re région militaire de Blida qu’a eu lieu une grandiose manifestation, qui a vu la présence de plus d’une cinquantaine de sections kechef, venues de diverses communes de la wilaya. Les scouts étaient habillés de leurs nouvelles tenues, genre militaire, et coiffés d’une belle casquette.

Ont aussi participé à cette cérémonie les différents corps sécuritaires de la wilaya, dont la Sûreté nationale, la Gendarmerie nationale et la Protection civile. Plusieurs stands concernant diverses activités ont été exposés dans le cadre d’une journée de sensibilisation et d’approche avec le kechef et les familles présentes.

Interrogé par le Jeune Indépendant sur la personne de Mohamed Bouras, un des kechefs présents a répondu : «El-Kaid Bouras est né à Miliana le 25 avril 1908. Il a fréquenté l’école jusqu’à l’obtention du certificat d’études primaires. En 1922, il a adhéré à une association de gymnastique et est devenu l’un des meilleurs tireurs à la carabine dans la société milanaise.

En 1926, il a travaillé comme secrétaire dactylographe à l’amirauté d’Alger. Il a joué dans l’équipe de football du Mouloudia d’Alger. Il a appris la langue arabe et suivi des études de capacité en droit à la faculté de droit d’Alger.

En 1935, il a fondé le premier groupe des scouts musulmans algériens. Dans d’autres villes du pays, des groupes de scouts sont ainsi créés. Mohamed Bouras a ainsi contacté les chefs de groupes scouts et est parvenu à organiser, en juillet 1939, à El-Harrach, un camp fédéral. Une rencontre qui a consacré la première fédération des scouts musulmans algériens, créée officiellement le 7 avril 1939.

En juillet 1939, en tenue, des scouts musulmans algériens ont défilé, avec éclat, dans les rues d’El-Harrach, suite à une décision des organisateurs dudit camp fédéral. En 1940, Mohamed Bouras s’est rendu en France dans le but de suivre, à ses frais, des cours d’EPS à Clermont Ferrand, mais les événements dus à la Seconde guerre mondiale l’en ont empêché.

A son retour à Alger, il a appris avoir été licencié des services de l’amirauté d’Alger. Il a été arrêté le 8 mai 1941 par les forces de la colonisation alors qu’il était employé comme secrétaire dactylographe à la direction des services de l’armistice, dirigée en Algérie par le colonel Gross (services français).

Mohamed Bouras était soupçonné d’avoir livré des documents secrets. Constitué en cours martiale, le tribunal militaire a condamné à mort Mohamed Bouras dans sa séance du 14 mai 1941. Et le 27 mai de cette même année, à l’aube, Mohamed Bouras a été exécuté sur un terrain à Hussein Dey. Il convient de relever que les plus grands révolutionnaires de la guerre de libération nationale sont issus des scouts musulmans algériens.»

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email