-- -- -- / -- -- --
Nationale

Pénétrante Béjaia: 50 km seront ouverts aux automobilistes le 20 août

Pénétrante Béjaia: 50 km seront ouverts aux automobilistes le 20 août

A partir de cet été, finis les bouchons et les embouteillages sur la RN 26. Les usagers de cet important axe routier découvriront la nouvelle autoroute ou du moins une partie (50 km sur 100 km prévus) dès le 20 août prochain, date de son inauguration.

Ces derniers n’auront plus à traverser les nombreuses agglomérations de la Soummam dont Ihgram, Raffour, Chorfa, Tazmalt, Allaghane, Colonel Amirouche, Akbou Laâziv, et Ifri Ouzellaguene qui constituent des goulots d’étrangement insupportable pour ces derniers.
« Un premier tronçon de 50 kilomètres allant de la commune d’Ahnif (Bouira) à Ighzer Amokrane (Béjaïa) sera ouvert le 20 août 2016 à l’occasion de la commémoration de la tenue de la Soummam », a annoncé le wali lors de sa visite sur le chantier jeudi dernier.

Il était accompagné de quelques directeurs de l’exécutif ainsi que des représentants de l’ANA, l’ETRHB ainsi que ceux des entreprises algériennes et chinoises (SAPTA et CRCC). Ce nouveau tronçon qui reliera l’autoroute est ouest au port de Béjaïa permettra de sortir la région de l’isolement et devrait être livré en deux étapes.

La deuxième tranche reliant le Port de Béjaïa à Ouzellaguen devrait être ouverte aux usagers à l’occasion de la fête de la révolution du 1er novembre. « Le tracé prend forme et le bitume a été posé par endroits », a laissé entendre le premier responsable de la wilaya lors de sa visite soutenant que « les problèmes qui subsistent encore sont à notre portée et une partie a été réglée avec les décisions que nous avons immédiatement prises ».

Les difficultés qui restent devraient être dissipées après la séance de travail qui se tiendra jeudi prochain avec le wali de Bouira et les différents intervenants dans ce projet, dont l’ANA, SPTA CRCC, ETRHB, DTP, SDE, ex Sonelgaz, DTP, etc. », ajoute le premier responsable de la wilaya.

Ces difficultés sont liées aux oppositions des riverains. Le retard dans l’indemnisation des expropriés et le retard dans le déplacement des réseaux électriques, gaz, etc. sont, entre autres, difficultés auxquelles sont confrontés les intervenants et par ricochet cela entrave l’avancement des travaux.

« Le wali a écouté les doléances des représentants des entreprises, et a ensuite a pris des dispositions et mesures concrètes sur place », a fait observer la cellule de communication de la wilaya dans le communiqué qui nous a été transmis hier.

Le wali a eu des explications sur le projet à chacune de ses haltes et a exprimé sa satisfaction puisque le tracé commence à prendre forme après avoir levé la majorité des contraintes qui bloquaient l’avancement des travaux », a souligné la cellule de communication de la wilaya.

Et d’ajouter : « Le wali a instruit les responsables du projet afin d’accélérer la cadence des travaux et de rattraper le retard accusé pour permettre la livraison du projet dans les délais contractuels », ajoute-t-on.

« Les propriétaires terriens de la municipalité de Boudjellil ont exprimé leurs inquiétudes au wali qui les a rassuré qu’ils seront indemnisés très bientôt. Il y a lieu de rappeler que l’autoroute de Béjaïa qui est d’une longueur de 100 kilomètres, sera dotée de huit échangeurs, un tunnel, dont les travaux ont atteint les 30% d’avancement et 71 ouvrages d’arts (ponts et viaducs) qui sont également en cours de construction.

Le projet a permis la création de 12 000 postes d’emplois : 1 700 Chinois et 3 000 Algériens travaillent actuellement dans les différents chantiers de la pénétrante. « Le problème de la main-d’œuvre se pose toujours en dépit des multiples appels lancés aux jeunes chômeurs de la wilaya », souligne-t-on. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email