-- -- -- / -- -- --
Monde Asie

Pékin et New Delhi arrivent à un compromis sur le tracé des frontières

Pékin et New Delhi arrivent à un compromis sur le tracé des frontières
Accord sino-indien sur les frontières

Le 10 septembre à Moscou, le conseiller d’Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi et son homologue indien Subrahmanyam Jaishankar sont parvenus à un accord en cinq points sur l’évolution de la situation dans leurs zones frontalières et sur les relations bilatérales.

Dans le contexte de la situation toujours tendue à la frontière sino-indienne, les deux parties sont parvenues cette fois-ci à un consensus. Une avancée d’une importance capitale pour le rétablissement et le maintien de la paix dans la zone frontalière.

Dans un communiqué conjoint publié après leur rencontre en marge d’une réunion des chefs de la diplomatie de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à Moscou, ils sont convenus que les deux pays devaient observer les consensus auxquels sont parvenus leurs dirigeants sur le développement des relations sino-indiennes, notamment celui de ne pas laisser les différends se transformer en conflit.

Notant que la situation actuelle dans les zones frontalières n’était dans l’intérêt d’aucune des deux parties, qui ont également reconnu que leurs forces massées le long des frontières devaient poursuivre le dialogue, se désengager rapidement, maintenir une distance appropriée et apaiser les tensions.

Les ministres ont déclaré que les deux parties devaient respecter les accords et protocoles existants sur les affaires frontalières bilatérales, préserver la paix et la tranquillité dans les zones frontalières et éviter tout acte qui pourrait aggraver la situation.

Par ailleurs, les gouvernements chinois et indiens poursuivront leur dialogue via le mécanisme du représentant spécial sur la question frontalière entre la Chine et l’Inde, tandis que le mécanisme de travail pour la consultation et la coordination sur les affaires frontalières entre la Chine et l’Inde devrait également poursuivre ses réunions.

Au fur et à mesure de l’amélioration de la situation, les deux parties s’engagent à accélérer leurs travaux en vue de nouvelles mesures de confiance, cela dans le but de maintenir et renforcer la paix et la tranquillité dans les zones frontalières, ajoute le communiqué.

Le consensus prend en compte la nécessité de traiter les questions épineuses actuelles et de restaurer la confiance politique mutuelle, ce qui montre la volonté des hauts niveaux des deux pays de travailler ensemble pour appréhender l’orientation des relations bilatérales à un niveau stratégique. Parmi eux, le respect du consensus, l’atténuation de la crise, le décrochage, la communication ainsi que l’instauration de la confiance mutuelle sont des éléments fondamentaux. On peut dire qu’ils ont indiqué la direction pour sortir de l’impasse actuelle.

Mais en même temps, nous devons aussi savoir que ce cycle de la crise frontalière sino-indienne a été jusqu’à présent complexe et sensible. Surtout dans le contexte de la montée du nationalisme radical et du fort sentiment antichinois en Inde. La question de savoir si la situation frontalière entre les deux pays peut vraiment “se calmer” conformément au consensus susmentionné dépend de la capacité de la partie indienne à se montrer fidèle ou pas à ses engagements.

Cette année marque le 70e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et l’Inde. En tant que deux plus grands pays en développement et économies émergentes du monde, la Chine et l’Inde font face aux mêmes défis, ceux de prévention et de contrôle de l’épidémie, de développement économique et d’amélioration les conditions de vie des populations. Elles partagent des intérêts communs dans le maintien et la promotion de l’ordre international fondé sur le droit international. Il est raisonnable pour eux d’approfondir la coopération de manière globale, et non de céder aux tentations des conflits.

Face aux difficultés qu’éprouvent actuellement les relations sino-indiennes, l’Inde doit travailler comme la Chine et aller dans le même sens, tout en honorant ses promesses et prenant des mesures concrètes dans le sens d’apaiser les tensions frontalières au plus vite, afin de remettre les relations sino-indiennes sur les bons rails et de maintenir la paix, la stabilité et le développement régionaux.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email