Pêche et aquaculture : La transformation des produits en débat à Tipasa – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Pêche et aquaculture : La transformation des produits en débat à Tipasa

Pêche et aquaculture : La transformation des produits en débat à Tipasa

Le ministre de la Pêche et des produits halieutiques, Ahmed Badani, a supervisé les travaux d’une journée d’étude sur la promotion de la transformation des produits de la pêche maritime et de l’aquaculture, qui a eu lieu au Centre national de recherche et de développement en pêche maritime et aquaculture (CNRDPA) à Bou Ismail, en présence du wali de Tipasa, Abou Baker Essedik Bousseta, et des cadres du ministère.

Au cours de son discours, le ministre a souligné la nécessité d’évoluer vers l’aquaculture marine, de renforcer les capacités de production nationale, de répondre aux besoins des consommateurs locaux et de réfléchir à la modernisation de l’industrie manufacturière des produits aquacoles destinés à l’exportation dans le futur.

Le poisson frais en particulier, notamment le tilapia rougeTilapia rouge C'est une espèce de poissons de la famille des Cichlidae, appartenant au groupe des tilapias. Ce tilapia est nommé aussi tilapia de Java ou tilapia noir et en créole lapia ou tilapya. Les tilapias sont des poissons exotiques consommés en abondance partout dans le monde., confirme l’efficacité de la politique publique suivie en ce qui concerne les récentes mesures d’incitation approuvées par le gouvernement dans le cadre de la loi de finances 2024, qui accorde un allocation de 50 DA/kg sur le produit de tilapia rouge, en plus de réduire la taxe sur la valeur ajoutée à 9 % pour les entreprises de transformation du tilapia rouge, ainsi que l’adoption d’une redevance supplémentaire de 30 DA pour chaque kilogramme importé.

Ce sont là des mesures qui vont permettre d’accroître les capacités de production en encourageant les investissements et la culture des plans d’eau et des bassins destinés à l’irrigation agricole. Dans le but de renforcer la sécurité alimentaire nationale, de soutenir l’activité de transformation des produits de la pêche maritime et de l’aquaculture, et d’accompagner les opérateurs économiques actifs dans le domaine de la transformation, le ministre a noté que le secteur de la pêche maritime et de l’aquaculture a commencé à adopter une nouvelle approche en développant des activités de transformation des produits aquacoles tels que le tilapia rouge.

Il a également indiqué que le ministère travaille, en coordination avec les secteurs concernés, dans le but de contribuer au développement de mécanismes pour absorber la production attendue de poisson tilapia rouge et gérer les demandes de ce produit, en l’introduisant dans le régime alimentaire des établissements universitaires et de formation d’une part, ainsi qu’en accompagnant les institutions spécialisées dans sa transformation par le conditionnement, la congélation, voire la mise en conserve, ce qui permettra le remplacement progressif des produits transformés importés.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email