-- -- -- / -- -- --
Sports

Paul Le Guen en pole position

Paul Le Guen en pole position

Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a engagé une course contre la montre pour doter la barre technique de la sélection national d’un nouvel entraîneur, en remplacement du Serbe Milovan Rajevac.

Son récent séjour à Paris, d’où il a transité avant de s’envoler pour Libreville en vue du tirage au sort de la coupe d’Afrique des nations prévu pour mercredi, lui a permis d’avancer dans le dossier. Selon des sources sûres, Raouraoua a eu des entretiens directs avec trois techniciens.

Il s’agit de Mancini, d’Alain Perrin et de Paul Le Guen. Pendant son passage parisien, le patron du sport roi en Algérie a discuté avec les trois techniciens en question tentant de les sonder sur leurs prédispositions à prendre les destinées de l’équipe nationale dans les tout prochains jours.

Mais si l’on se réfère à un proche de Raouraoua, c’est la piste Paul le Guen qui tient la corde. Selon cette même source, l’ancien driver des Lions indomptables camerounais devrait avoir une entrevue plus approfondie avec Raouraoua au retour de ce dernier de la capitale gabonaise, puisqu’il compte transiter encore une fois par Paris avant de rentrer à Alger.

C’est que l’ancien entraîneur de Lyon remplit les critères fixées par le chaiman de la FAF pour prendre en mains les affaires techniques des Verts. Il s’agit d’un technicien expérimenté, ayant également un vécu en Afrique grâce à son aventure camerounaise.

Il n’aura également pas de problème pour communiquer avec les joueurs, alors que sur le plan financier, l’instance fédérale, qui ne veut pas faire des folies dans ce registre, est en mesure de répondre favorablement à ses exigences.

Tout indique donc que le choix sera porté sur Le Guen, même si son compatriote Rudi Garcia est fortement cité par les médias nationaux et étrangers pour succéder au Serbe Rajevac. Sauf que le projet a très peu de chances d’aboutir. L’entraîneur en question n’est visiblement pas intéressé de prendre les destinées d’une sélection.

C’est du moins ce qu’a annoncé le quotidien français L’Equipe dans sa version online. L’auteur de l’article a écrit ceci : « Le président de la Fédération algérienne, Mohamed Raouraoua, est arrivé vendredi à Paris pour chercher un nouveau sélectionneur après la démission de Milovan Rajevac, mardi. Parmi les noms les plus cités reviennent ceux d’Alain Perrin, Paul le Guen, Rolland Courbis ou le Belge Marc Wilmots.

En revanche, selon nos informations, Rudi Garcia, sans poste depuis son éviction de l’AS Rome en janvier, n’est pas intéressé. » Une piste est, du coup, écartée si on prend en ligne de compte les informations du journal en question, et aussi et surtout les déclarations de son agent à un site spécialisé algérien.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email