-- -- -- / -- -- --
Nationale

Pas de mariages et couvre feu à Sétif : Le ton du durcissement

Pas de mariages et couvre feu à Sétif : Le ton du durcissement

Devenue un épicentre du coronavirus, Sétif tombe désormais sous le coup d’un confinement presque semblable à celui de la wilaya de Blida au début de la pandémie.
Ainsi, 18 communes de la wilaya sont soumises, à partir de mercredi, au confinement partiel de 13 heures à 5 heures du matin. D’autre part et dans le but d’endiguer le virus, il interdit à toutes les APC du pays de délivrer les actes de mariage, tant les fêtes de noces sont considérées comme de vrais foyers de contamination. 

D’autres localités du pays risquent de subir le même sort, d’autant qu’elles enregistrent au quotidien un nombre important de contaminés. 

Dans le souci de limiter la propagation du COVID-19, surtout qu’une recrudescence des cas du coronavirus est enregistrée depuis l’opération du déconfinement, le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a décidé de reconfiner ces localités pour une période de quinze jours.

Cela, entre dans le cadre des mesures prises par les pouvoirs publics pour empêcher la propagation du virus, précise le ministère, dans un communiqué rendu public, hier, affirmant que cette mesure est décidée, conséquemment à l’évolution de la pandémie dans la wilaya.
« Vu l’évolution de la situation dans la wilaya de Sétif, le ministère de l’Intérieur informe les citoyens qu’après l’accord des autorités publiques, que le confinement partiel à domicile dans 18 communes commencera de 13 heures à 5 heures du matin, durant 15 jours à partir de demain mercredi », précise-t-on. 

Les communes de Sétif, Ain Arnat, Ain Abassa, Ourissia, Ain Oulmène, K’sar El Abtal, Guellal, Ain Azel, Ain Hd’jar, Bir H’dada, El Eulma, Bazer Sekra, El Guelta Ezzerka, Bougaa, Ain Roua, Beni Oussine, Baida Bordj (Centre) et Ain K’bira, sont désormais confinées.

Un arrêt total des activités commerciales, économiques et sociales, ainsi que la suspension du transport des voyageurs, sont également annoncés par le ministère de l’Intérieur.

Ce département a décidé de cette mesure en application du décret exécutif 20-168, portant prorogation du confinement partiel à domicile et renforcement des mesures du dispositif de prévention et de lutte contre la propagation du Coronavirus (COVID-19), notamment son article 3, qui donne la prérogative aux responsables locaux de procéder à un confinement ciblé.

Si le retour à un confinement total est écarté, malgré le rebond des contaminations, le confinement ciblé reste l’alternative à laquelle ont opté les autorités. En effet, cette éventualité à été évoqué à maintes reprises par les responsables du pays. 

Après la note adressée aux responsables locaux par le premier ministère qui les autorise à procéder un confinement partiel ou total ciblé d’une ou de plusieurs localités, communes ou quartiers connaissant des foyers ou des clusters de contamination, le président de la République avait lui aussi évoqué, dans une interview accordée à France 24, un durcissement du confinement si la situation épidémiologique l’exigerait.

C’est la wilaya de Sétif qui ouvre le bal du confinement partiel. D’autres wilayas ou localités du pays devront subir le même sort, compte tenu de l’augmentation du nombre des personnes testées positives au COVID-19 quotidiennement.
Pour les spécialistes, c’est, le relâchement dans le respect des mesures préventives qui a causé cette situation.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email