-- -- -- / -- -- --
Nationale

Pas de liberté provisoire pour Djemai

Pas de liberté provisoire pour Djemai

Les juges de la chambre d’accusation de la cour d’Alger ont rejeté, ce mercredi, la demande de la liberté provisoire sollicitée par les avocats de la défense de l’ex-secrétaire général du FLN Mohamed Djemai, incarcéré depuis plusieurs pour corruption et trafic d’influence.

Les mêmes juges ont ainsi répondu favorablement à la demande du procureur général qui a insisté sur le maintien de l’intéressé en détention provisoire estimant que sa mise en liberté provisoire peut entraver le travail de l’appareil judiciaire. Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale, Mohamed Djemai et député de Tébessa a été placé en détention provisoire le 19 septembre 2019 à la prison d’El Harrach. La décision de l’incarcération de l’ancien député du FLN a été décidée par le magistrat instructeur du tribunal de Sidi M’Hamed.

Ce dernier a décidé par ailleurs de placer sous la même mesure l’épouse de Mohamed Djemai à l’établissement pénitentiaire d’El Harrach Mohamed Djemai a été écroué dans le cadre d’une affaire liée à la malversation tandis que son épouse qui exerçait en qualité de juge au niveau du tribunal d’El Harrach, a été incarcérée pour usurpation de qualité et d’avoir dissimulé la sienne. Les auditions des deux mis en cause ont duré plus de quatre heures. Ils ont été embarqués rappelons-le dans le même véhicule appartenant à l’établissement pénitentiaire.

Une réunion de la commission des affaires juridiques de l’Assemblée populaire nationale a été programmée pour étudier et statuer sur la demande du ministre de la justice et garde des sceaux Zeghmati Belkacem relative à la levée de l’immunité sur Mohmad Djemai, ce dernier s’était engagé quelques à renoncer à son immunité parlementaire et à accélérer le processus de comparution devant la justice en renonçait son immunité parlementaire s’il est convoqué par la commission juridique de l’APN. Mohamed Djemai et son épouse comparaîtront lors des prochains jours devant le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’Hamed pour être entendu dans le fond des accusations portées à leur encontre au cours de l’enquête préliminaire.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email