-- -- -- / -- -- --
Nationale

«Pas de démocratie sans liberté de la presse»

«Pas de démocratie sans liberté  de la presse»

La présidente du Conseil de presse du Québec (CPQ), Mme Paule Beaugrand-Champagne, a estimé que « s’il n’y a pas de liberté de la presse, il n’y aura pas de démocratie », soulignant qu’« il ne faut pas verser dans le commentaire et laisser paraître ses opinions ». « La liberté de la presse est une liberté fondamentale sur laquelle repose la force de la démocratie.

S’il n’y a pas de liberté, il n’y aura plus de démocratie », a déclaré Mme Beaugrand-Champagne lors d’une rencontre-débat animée à Alger en présence de journalistes. Mme Beaugrand-Champagne, spécialiste et consultante en information ainsi que journaliste et membre du Conseil d’administration de TV5 Québec (Canada), a exhorté les journalistes à éviter le commentaire afin de permettre au citoyen de « se faire sa propre opinion ».

« Le bon journaliste est donc celui qui vise l’objectivité dans ses textes d’information et dans ses reportages. Il ne peut faire de commentaire et laisser paraître ses sentiments et ses opinions dans ses textes d’information factuels », a-t-elle indiqué.

Ayant exercé à une époque où les femmes journalistes étaient le plus souvent reléguées aux pages féminines ou occupaient le poste de secrétaire, Mme Beaugrand-Champagne a évoqué la place de la femme et son évolution dans le métier de l’information, constatant que la profession « se féminise, au Québec comme en Algérie ».

En sa qualité de présidente du Conseil de presse du Québec, elle a évoqué le rôle de cet organisme, soulignant que l’un des principaux objectifs ayant motivé sa création en 1973 était d’« éviter toute intervention gouvernementale » dans la gestion et la régulation du secteur de l’information.

Elle a également rappelé que l’un des moments difficiles vécus par la presse québécoise est lié aux « tentatives d’ingérence des publicitaires dans les médias et d’imposer leur influence ».

Première femme à occuper la présidence du Conseil de presse du Québec, Mme Beaugrand-Champagne a été à la tête de Télé-Québec, la télévision publique du Québec, et rédactrice en chef au Journal de Montréal.

Il convient de noter que le CPQ, organisme tripartite privé (journalistes, médias, public), à but non lucratif, « joue le rôle de médiateur » et œuvre, depuis plus de 40 ans, à la « protection de la liberté de la presse et à la défense du droit du public à une information de qualité ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email