-- -- -- / -- -- --
Culture

Partage et sécurité

Partage et sécurité

Bakou, la capitale d’Azerbaïdjan a accueilli pour la troisième année consécutive le troisième Forum mondial sur le dialogue interculturel qui s’est ouvert ce lundi 18 mai, autour du thème Partager les cultures pour une sécurité commune.

Deux jours durant, le troisième Forum mondial sur le dialogue interculturel a vu la participation de représentants d’une centaine de pays, afin de « maintenir la paix et la coopération dans le monde », rapporte l’Agence presse service d’Algérie.

Plusieurs hautes personnalités mondiales prennent part à ces assises, dont le Haut représentant des Nations unies pour l’alliance des civilisations, Nasser Abdulaziz Al-Nasser, la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, le secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique (Oci), Iyad Ben Amin Madani, le directeur général de l’Isesco, Abdulaziz Othman Altwairiji, et le secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme, Taleb Rifaï. Ce Forum mondial se tient à l’initiative de l’Azebaidjan, en collaboration avec l’Unesco et l’Isesco.

Le débat sera animé autour de plusieurs questions, notamment les préparatifs de la Journée mondiale sur la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, le rôle des religions dans l’établissement d’une confiance de coopération entre les cultures et les civilisations, la sécurité commune et les échanges culturels, les moyens de contrer l’extrémisme, l’implication des jeunes dans la promotion du dialogue, le respect de la diversité et le pluralisme intellectuel.

D’après la directrice de l’Unesco, Mme Bokova, « les discussions porteront en particulier sur la protection des valeurs universelles dans le contexte des conflits survenus dans le monde et le développement du dialogue interculturel dans tous les domaines ». Nombre de rencontres sont également prévues en marge de ce Forum, dont le 14e conseil consultatif pour la mise en œuvre de la Stratégie culturelle au Monde islamique.

Les différents thèmes prévus permettront de « découvrir de nouvelles idées et opinions », d’améliorer par la même « les relations existantes entre les Etats et les peuples », selon le ministre azerbaïdjanais de la Culture et du tourisme. Il sera aussi question de « l’agenda du développement durable de l’après 2015 pour atteindre l’objectif de développement fixé à 2030 », selon ce dernier qui a relevé que « le monde souffre aujourd’hui d’injustice et marginalisation économique ».

Lors de sa rencontre dimanche avec le représentant de l’Onu pour l’Alliance des civilisations, le président azerbaidjanais, Ilhem Aliyev, a relevé l’importance du « rapprochement des cultures, des civilisations et des religions entre les nations », afin de mettre fin au racisme et la haine.

Le président Aliyev a, dans cet ordre d’idées, rappelé le « rôle important » et la responsabilité des dirigeants à travers le monde, dans l’action commune, de « freiner l’extrémisme religieux, la violence, l’islamophobie et la xénophobie ».

De son côté, le représentant de l’Onu, Nasser Abdulaziz Al-Nasser, a expliqué que la propagation de l’extrémisme, l’intolérance, la discrimination et de la xénophobie, a conduit aux actes terroristes, annonçant dans le même sillage la tenue d’un Forum mondial le mois prochain à New York pour débattre de ces questions.

Il a également souligné, dans son allocution, que l’Alliance des Nations unies pour les civilisations œuvre pour « le pluralisme et les solutions pour la protection des libertés et l’élimination des tensions qui affectent la sécurité internationale ».

Les conclusions du Forum de Bakou enrichiront le travail de l’Unesco sur le dialogue interculturel visant à « soutenir le développement des futures lignes d’action stratégiques dans le cadre de la Décennie des Nations Unies pour le rapprochement des cultures 2013-2022 ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email