-- -- -- / -- -- --
Culture

Partage d’un patrimoine commun avec l’ensemble espagnol Coetus

Partage d’un patrimoine commun  avec l’ensemble espagnol Coetus

Sous l’égide de l’Etablissement arts et culture de la wilaya d’Alger, l’imposant ensemble venu d’Espagne, Coetus, a donné un mémorable concert sur la scène de la salle Ibn-Khaldoun.
Ils étaient dix-sept artistes à donner le meilleur d’eux-mêmes pour exprimer leur salut fraternel à l’Algérie.

C’est que cet ensemble, spécialisé dans la musique traditionnelle et populaire d’Espagne, a voulu partager un patrimoine culturel commun, né de la présence de la brillante civilisation arabe dans la péninsule Ibérique pendant plus de sept siècles. Le patrimoine musical ancien espagnol est donc imprégné de cette source et de ces influences. L’ensemble Coetus a donc fait une éclatante démonstration de cette alliance dans un genre et un style tout à fait originaux et fortement impressionnants.

L’originalité réside dans la profusion d’instruments de percussion. Rares sont en effet les groupes musicaux regroupant dans leur orchestration un nombre aussi important de tambours et de tambourins en tout genre, du plus ancien au plus moderne, faisant du rythme l’essentiel du tissu musical. Jouant ensemble, ces instruments de percussion, manipulés habilement et avec beaucoup de talent par des artistes vivant intensément leur interprétation ; la salle résonne dans une ambiance et une atmosphère euphoriques.

Le spectateur est pris par ces rythmes puissants et ne peut s’empêcher de s’extérioriser à son tour et de battre des mains. Ainsi, la force de cet ensemble Coetus réside dans cet harmonieux jeu des divers genres d’instruments de percussion, avec un accord parfait et une cohésion totale. Cependant, pour mieux refléter l’âme du patrimoine populaire, cet ensemble se complète par le chant et des figures chorégraphiques à l’ancienne. Ici, pour adapter cette musique traditionnelle aux sensibilités modernes, dea arrangements ont été opérés, rehaussés par la présence d’instruments de musique actuelle comme la clarinette et la guitare rythmique.

C’est un spectacle raffiné que de voir ainsi sur scène des chanteurs, hommes et femmes, interpréter en chœur des romances ou des chants populaires, en exécutant élégamment des figures de danse. Parmi ces voix mélodieuses se distingue Carola Ortiz. Elle alterne le chant avec le jeu musical à la clarinette, créant une atmosphère de rêverie et d’évasion. Marti Hosta se distingue aussi dans le groupe par son talent et sa haute maîtrise du jeu musical. L’ensemble des artistes de Costus ont l’art de communiquer leur joie de vivre et c’est ce qu’ils ont fait durant deux heures, transportant le public algérois dans une forte ambiance de détente et de communion entre deux peuples des deux rives de la Méditerranée, partageant une histoire et un patrimoine communs.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email