-- -- -- / -- -- --
Culture

Paroles en scène I

Paroles en scène I

Pour lancer de manière solennelle l’appel à projets de Paroles en scène : une résidence d’écriture et de création théâtrale, le dramaturge et metteur en scène Ziani-Chérif Ayad a animé une rencontre avec la presse, ce mardi 16 février, au Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi. 

Lors de sa conférence de presse, M. Ziani-Chérif Ayad, promoteur du projet, a expliqué que dans tout pays, les institutions et les professionnels organisent des résidences d’écriture. Quant à cette première édition Paroles en scène, elle se caractérise par la création. 

Cet appel à projet expire le vendredi 15 avril à minuit et la résidence se déroulera à Alger durant trois semaines à partir du samedi 30 avril.

Dans un souci d’efficacité, le nombre de candidatures est limité à cinq et ces participants bénéficieront du parrainage de professionnels du théâtre et du monde de la culture, soit le dramaturge Arezki Mellal, le metteur en scène Ahmed Khoudi et le chercheur et musicologue Noureddine Saoudi.

Ce dernier assurera en particulier la fonction de l’utilisation de la langue (arabe populaire) dans les pièces qui seront mises en forme et montées. D’après le conférencier, ce projet date d’une dizaine d’années.

Il considère que toute personne peut établir un diagnostic au sujet du renouveau du théâtre national en général et de la problématique du texte théâtral. Au-delà des débats, tables rondes et colloques, il est impératif aujourd’hui de s’engager dans l’action, celle d’assurer un cadre adéquat pour la formation. Cette formation, c’est-à-dire ladite résidence sera animée en trois étapes, la première étant l’appel à projets. Puis, le jury des parrains (cités ci-dessus) procèdera à la sélection du nombre d’auteurs indiqué.

Ouverte à tous les intéressés (quel que soit leur âge et/ou leur lieu de résidence sur tout le territoire national) par l’écriture théâtrale, cette résidence sera effective, dès lors que les textes retenus seront présentés sous forme de lecture, proposés à des metteurs en scène pour les développer avec leurs auteurs. Le résultat de cette seconde étape sera présenté au public et aux journalistes, non sans être suivi d’un débat.

Durant la phase finale, les cinq textes feront l’objet de deux séances de lecture, animées par des comédiens professionnels sous la direction d’un metteur en scène et ouvertes au public. Il est également prévu des tables-rondes, des ateliers d’évaluation, des projections et des lectures de pièces théâtrales.

Des pièces choisies comme référence pour parfaire la formation : Hafila tassir de Boubekeur Makhoukh ; Ledjouad de Abdelkader Alloula ; Les concierges de Rouiched. Aussi, cinq équipes d’étudiants de l’Ismas (Institut supérieur des métiers des arts du spectacle) et de l’Insm (Institut national supérieur de musique) seront intégrées dans cette formation, avant de voir les projets finis de la résidence produits par les Théâtres régionaux partenaires et par le Théâtre national algérien. 

Dossier de candidature
Un CV. 
Un synopsis du projet (sujet et histoire de la future pièce) dans un feuillet. 
Un exemple d’une scène (maximum trois feuillets).
Envoyer à : parolesenscene.alger@gmail.com

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email