-- -- -- / -- -- --
Nationale

Paramédical : Le déficit résorbé en 2017

Paramédical : Le déficit résorbé en 2017

« Le déficit enregistré dans le corps paramédical sera comblé définitivement à l’horizon 2017 », a affirmé le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, et ce dans le cadre de la stratégie élaborée à cet effet. 

La formation du personnel soignant est un préalable à toute prise en charge de qualité, a laissé entendre M. Abdelmalek Boudiaf en marge de sa visite de travail dans la wilaya de Relizane. « Le ministère a adopté une stratégie efficace de formation visant à mettre fin, au terme de l’année 2017, au déficit enregistré en matière de personnels paramédicaux et à répondre aux besoins exprimés des structures sanitaires », a-t-il indiqué.

Dans ce cadre, il a fait état de la sortie récente d’une promotion de 7 500 agents paramédicaux formés dans diverses spécialités. Une autre promotion de 6 500 agents achèvera sa formation en novembre prochain. Par ailleurs, le ministre a tenu à assurer que la gratuité des soins est un acquis que nul ne peut remettre en cause.

« C’est une ligne rouge que ni le ministère ni aucune autre autorité ne peut dépasser », a-t-il indiqué. « La gratuité des soins est un acquis pour tous les Algériens depuis la révolution armée. Le ministère de la Santé continuera à garantir et à pérenniser ce principe irréversible », a-t-il ajouté. Il faut reconnaître que les structures sanitaires souffrent d’un manque de médecins spécialistes, mais aussi de personnel paramédical, notamment les sages-femmes. L’une des ambitions du secteur de la santé s’est traduite par des dispositions visant une réhabilitation professionnelle effective.

C’est ainsi qu’entre le 30 mai et le 15 juin, sur un effectif global de 80 000 fonctionnaires appartenant aux corps spécifiques de la santé, les paramédicaux, les sages-femmes et les auxiliaires en anesthésie et réanimation (tous grades confondus) ont été les premiers à se présenter aux concours de passage de grade et aux examens professionnels prévus dans les statuts particuliers des différents corps du secteur de la santé publique.

Il convient de rappeler que le nombre actuel de paramédicaux travaillant dans le secteur, ne dépasse pas 126 000 agents. Le secteur de la santé sera renforcé cette année par la sortie de promotions de 14 922 paramédicaux, répartis entre infirmiers, aides-soignants et d’autres spécialités. 60 000 paramédicaux seront formés durant les cinq années à venir.

Plus de 30 000 autres paramédicaux sont en cours de formation. En effet, grâce à cette stratégie de formation paramédicale, le secteur de la santé pourra combler progressivement ce déficit. Les efforts de l’Etat fournis dans ce sens, notamment le projet de réalisation de 28 instituts supérieurs de formation paramédicale, vont renforcer les instituts actuels. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email