-- -- -- / -- -- --
Culture

Parade et spectacles

Parade et spectacles

La ville d’Oran sera animée ce dimanche par la quatrième édition de la balade urbaine, dédiée aux arts de la rue en attendant que le prochain 1er mai soit décrété journée sans voitures.

Devenue une action traditionnelle, initiée par l’association Bel Horizon, la balade urbaine du 1er mai s’est déroulée entre la place du 1er-Novembre et le jardin de Sidi M’hamed dans la ville d’Oran.

Cette manifestation a rassemblé des milliers de personnes en cette journée printanière, encadrées par une soixantaine de bénévoles et les membres de l’association.

Tout au long de l’itinéraire, quelques haltes seront effectuées pour apprécier un spectacle. Au départ du convoi humain qui a vu son nombre augmenter au fur et à mesure de la marche, une fanfare donnera le ton et un second souffle aux marcheurs dans une rare ambiance festive.

Aussi, une exposition ambulante animera-t-elle les lieux en attendant le coup de starter. Cette balade s’est ébranlée de la place du 1er-Novembre pour rallier le boulevard Emir Abdelkader, la rue Mohamed Khemisti, le square Port Saïd, le boulevard de l’ALN sur le front de mer, jusqu’au jardin de Sidi M’hamed, rapporte l’Agence presse service d’Algérie. Au square

Port Saïd, des clowns accueillent les marcheurs qui défilent sur les artères du centre-ville dans une ambiance bon enfant. Assis à même le sol ou debout, ils ont apprécié pendant un moment le tour des clowns.

Des marionnettes géantes ont également accompagné les participants à la balade, donnant de belles notes de gaieté et plus de tonus aux Oranais. Ravis, les spectateurs commentent cet événement, quelques uns renouant avec la fête du 1er mai d’antan, d’autres rejoignant carrément le défilé. Au jardin de Sidi M’hamed, des groupes se sont constitués en halqa. Plusieurs activités libres y sont alors organisées : lecture de contes, musique, et discussions, entre autres.

Quant aux clowns et à la fanfare, ils se donnent encore à cœur joie. Les halqa sont également assurées avec des musiciens en herbe, de jeunes marionnettistes de l’association SDH, l’association artistique 4 D, des enseignants et des étudiants en architecture.

Ces groupes sont invités à prendre part à des ateliers et à des rencontres avec de jeunes artistes algériens. Ils visiteront ensuite les villes de Tlemcen, Constantine et Alger.

Ces journées dédiées aux arts de la rue sont une belle opportunité pour un public nombreux et familial de participer à un événement convivial dans l’espace public, à des activités de ce genre, assez rares dans la capitale de l’Ouest algérien.

Au sujet du prochain 1er mai, le président de l’association Bel Horizon, Kouider Metaïr, a affirmé : « nous espérons que, l’année prochaine, le 1er mai sera décrété journée sans voitures, comme c’est le cas dans certaines villes du pays, afin que le défilé et les spectacles de rue puissent avoir lieu dans de meilleures conditions et de manière encore plus spectaculaire ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email