-- -- -- / -- -- --
Nationale

Pandémie de la Covid-19 à Béjaïa : Des élus locaux en colère

Pandémie de la Covid-19 à Béjaïa : Des élus locaux en colère

Quatorze élus ont exprimé leur mécontentement, dans une déclaration qui nous a été transmise, concernant la session extraordinaire tenue ce dimanche en vue de répartir une enveloppe financière de 274 milliards de centimes sans tenir compte de certains points jugés très importants, dont celui relatif à la situation sanitaire de la commune.

Pour l’opposition, l’adoption de cette enveloppe financière de 274 milliards centimes dans ces conditions particulières suscitent moult questions. Elle relève l’impasse faite sur plusieurs priorités dont «l’absence de proposition d’inscription de dons au titre de la Covid-19 au CHU de Béjaïa, qui aurait sollicité le concours de la collectivité en raison des besoins en moyens et équipements d’hospitalisation d’urgence, comme les générateurs d’oxygène et moniteurs de paramètres vitaux ; le manque de moyens et de produits d’hygiène, dont la fourniture relève de la responsabilité directe de la commune, dans les écoles primaires qui peinent ainsi à suivre le protocole sanitaire ; l’indifférence vis-à-vis de la souffrance des citoyens, des familles endeuillées ; l’absence de soutien aux malades pour leurs besoins de diagnostic et la non-assistance aux personnes vulnérables de l’hospice des vieux».

Ce qui a aussi provoqué l’ire des contestataires, c’est «l’octroi de nouvelles subventions d’un montant de 10 milliards de centimes aux associations qui n’ont pourtant eu aucune activité en dépit des subventions allouées en octobre dernier estimées à 25 milliards de centimes. Une démarche qualifiée «d’indécente». Il a été également évoqué «l’annulation injustifiée de programmes d’équipement de pas moins de 204 milliards de centimes, dont 133 milliards sont des propositions de l’année 2019 seulement, laissant se poser des questions sur les véritables desseins de la suppression de projets de développement d’envergure, remplacés par des propositions sans aucun impact, sans oublier l’octroi d’une rallonge budgétaire de 5 milliards de centimes à un EPIC communal qui n’a pas fini de susciter des interrogations et qui n’a même pas entamé l’enveloppe d’un montant de 32 milliards déjà attribuée». Ces élus locaux affirment vouloir «attirer l’attention, par cette déclaration, de l’autorité habilitée et de l’opinion publique sur les dérives de l’exécutif communal, qui a procédé en vase clos à ces affectations sans se préoccuper de la tragédie sanitaire qui frappe durement notre commune».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email