-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ouyahia : plus de deux tiers des listes RND sont des jeunes

Ouyahia : plus de deux tiers des listes RND sont des jeunes

C’est un chef de parti plutôt à l’aise, serein et convaincant dans cet entretien à bâtons rompus. Invité hier matin à la radio Chaîne 3, le président du Rassemblement national démocratique, Ahmed Ouyahia, aura été tranchant sur plusieurs questions politiques et économiques.

Avec son style traditionnel, Ouyahia a même été clair quand il aborda la revendication d’une certaine opposition, qui avait appelé à l’application de l’article 102 de la Constitution. Cette opposition qui avait réclamé l’intervention de l’ANP à maintes reprises est qualifiée par Ouyahia de gens « affabulateurs qui n’ont aucune base.

Ils sollicitent l’armée pour être portés au pouvoir sur les chars », se disant même qu’il « est heureux de partager la même position avec la secrétaire générale du parti des travailleurs ».
Dans le même registre politique, le patron du RND s’est dit étonné que des formations politiques s’irritent quand il s’est réuni avec les partis de la majorité présidentielle à la veille de l’examen des projets de loi au Parlement (comme l’amendement de la loi sur la monnaie et le crédit et la loi de finances 2018).

« Nous sommes un quarteron de partis qui soutiennent le programme du Président ; il est normal qu’on tienne des réunions de consultation pour coordonner notre action à la veille de l’ouverture des débats », dira le chef du RND.

Cependant, il n’a pas manqué de souligner que les portes du palais du gouvernement sont ouvertes à toute l’opposition qui souhaite avoir un dialogue avec le gouvernement, citant l’exemple français où les élus de la majorité sont reçus soit à Matignon, soit à l’Elysée.

Sur la justice et les polémiques qui ont surgi après les procès de Sonatrach et les accusations contre l’ex-ministre de l’Energie, Chakib Khelil, Ouyahia dira que la justice agit en toute autonomie, prenant l’exemple des candidats de son parti rejetés à cause des poursuites judiciaires dont ils sont l’objet. Il a estimé que des « injustices ont été commises dans l’affaire Sonatrach et des injustices ont été commises contre Chakib Khelil ».

Toujours dans le domaine politique, Ouyahia a fustigé ceux qui instrumentalisent la religion, rappelant la tragédie nationale de la décennie noire, comme conséquence de cette exploitation de l’Islam par un parti politique.

Ce parti « a fait du Coran, un patrimoine commun, son propre programme politique ». C’est dans cette foulée qu’il souligna que la réforme de l’Ecole est en train d’être mise en place, souhaitant que l’institution scolaire soit soustraite aux batailles idéologiques et politiciennes.

Favorable à une amnistie fiscale, Ouyahia pense que cette mesure permettra d’aspirer une bonne partie de l’argent des circuits informels, évalué à plusieurs dizaines de milliards de dollars.

Il a estimé que l’inflation en 2018 ne sera pas de deux ou trois chiffres, come l’avaient prédit certains experts, indiquant que la dépréciation de la monnaie nationale est un processus qui ne date pas d’aujourd’hui. Sur la planche à billets, Ouyahia a eu cette réponse laconique : « Les experts font de la théorie, le gouvernement doit gérer les problèmes du pays, doit trouver des alternatives. »

S’agissant des élections locales, le chef du RND se dit prêt et que son parti n’est pas en compétition avec les autres formations politiques.

Se disant favorable à une révision du code communal et de wilaya, Ouyahia pense en outre que le temps n’est pas opportun pour réviser la loi électorale. Il a indiqué que le RND est pour la décentralisation des APC et l’ouverture de la concertation et le débat démocratique avec la population locale sur ces préoccupations. Selon lui, la loi de Finances 2018 accorde un intérêt particulier à cette politique de décentralisation.

Concernant les préparatifs de ce scrutin, Ouyahia a indiqué que 69% des candidats sont des jeunes, alors que 24% de la totalité des candidats sont des femmes, dont cinq têtes de liste APC.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email