-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ouyahia planifie un retour en force

Ouyahia planifie un retour en force

Avec le retour aux commandes de son ancien secrétaire général, Ahmed Ouyahia, le RND semble avoir retrouvé une nouvelle jeunesse et un entrain politique qu’on pensait perdu depuis belle lurette.

D’abord chez son encadrement comme dans ses appareils intermédiaires et ses structures régionales, c’est l’enthousiasme et un espoir naissant. Au niveau de son siège, rien n’indique que le parti vit une importante animation. En ces premiers jours de ramadhan, c’est presque la routine doublée de lassitude et de nonchalance, comme le veut la tradition.

Le siège national n’est pas envahi par ces militants et cadres de l’intérieur du pays qui viennent rencontrer, discuter ou simplement bavarder avec des cadres et autres dirigeants sur la situation du pays et ses répercussions sur le fonctionnement du parti.

Cependant, pour le patron intérimaire, l’avenir du RND commence maintenant. Ouyahia met à profit les week-ends de ce mois de farniente et plus tard au cœur de la saison estivale pour prendre le pouls interne de sa formation. C’est un agenda chargé qu’Ouyahia devra scrupuleusement suivre afin de préparer la rentrée sociale et politique de septembre prochain.

C’est ainsi que des informations font état de multiples rencontres ces jours-ci du SG par intérim avec des coordinateurs régionaux ainsi que des membres du secrétariat national. Un plan média semble avoir été concocté par Ouyahia pour redorer le blason du RND, en tentant de réoccuper les scènes politiques, abandonnées depuis des mois.

« La politique c’est d’abord de la présence. Etre présent à toute heure, tout le temps et partout », nous dit-on.
En fait, le parti s’apprête à préparer un programme national d’activité. En plus du travail organique et surtout la mobilisation de la base et des appareils au niveau des wilayas, Ouyahia tentera d’assainir les rangs, de remodeler le discours politique et surtout d’affiner l’image du parti.

Trois échéances importantes sont au programme du RND : d’abord les sénatoriales, qui vont mobiliser les élus du parti et surtout négocier et nouer des alliances au plus haut niveau.

Ensuite, la bataille de la révision de la constitution, dont on dit qu’elle sera effective dès la fin de cette année ou au plus tard au premier trimestre de l’année prochaine, à moins d’un revirement de dernière minute de la part du président Bouteflika, et enfin cette histoire de création d’un front national élargi que le FLN veut lancer dès juillet.

Des sources internes au RND évoquent, dans le même sillage, l’éventualité pour Ouyahia de lancer les premières consultations préliminaires avec les chefs de parti politique du MPA, Amara Benyounès, de TAJ, Amar Ghoul, voir de l’ANR. Des discussions destinées surtout à préparer un programme politique commun et une stratégie de riposte contre l’opposition.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email