-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ouyahia et Melzi auditionnés par le juge d’instruction

Ouyahia et Melzi auditionnés par le juge d’instruction

Le feuilleton des auditions des hauts cadres de l’Etat impliqués dans des affaires liées à la malversation et à la corruption par la justice notamment le juge d’instruction du pole judiciaire spécialisé du tribunal de Sidi M’Hamed et par le conseiller rapporteur de la cour suprême, s’est poursuivi, hier, au siège du tribunal de la première instance avec le passage devant l’instruction de plusieurs responsables ayant occupé des postes-clés. Parmi les mis en cause figure entre autre l’ancien Directeur général des résidences d’État du Sahel, Hamid Melzi, son épouse ainsi que ses enfants.

Ils ont été présentés,ce mercredi, devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’Hamed sis à la rue Abane Ramdane, lequel a ensuite demandé à l’ex-patron de la résidence d’Etat et à l’ensemble de sa famille de rejoindre le bureau du juge d’instruction chargé de l’enquête judicaire pour être interrogés par rapport aux graves accusations portées contre eux au cours de l’enquête préliminaire menée par la section des recherches de la gendarmerie nationale de Bab djdid.

Placé en détention provisoire et incarcéré à la prison d’El-Harrach depuis le 7 mai dernier par le magistrat instructeur, Hamid Melzi a comparu une seconde fois devant le juge d’instruction avec son épouse et ses enfants. Ils sont suspectés d’avoir bénéficié d’indus avantages. Il fait l’objet d’une poursuite judiciaire d’ordre pénal pour détournement et dilapidation de deniers publics et une autre poursuite d’ordre criminel pour atteinte à l’économie nationale en fournissant des informations à un pays étranger à savoir la Chine. Le mis en cause qui risque d’être traduit devant le tribunal criminel d’Alger est accusé également d’espionnage.

En outre, l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia dont la santé s’est détériorée car il n’a pas pu supporter son emplacement à l’établissement pénitentiaire d’El Harrach a été également entendu dans le même dossier par le juge d’instruction chargé du dossier.

Les fils de l’ex-Premier ministre, Ahmed Ouyahia, Amine Ouyahia et celui de l’ex-Wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, ont été présentés le même jour devant le juge d’instruction du Tribunal de Sidi M’Hamed.

Ils sont appelés à répondre sur divers lourds griefs. Concernant le fils d’Ahmed Ouyahia, il devrait éclairer la Justice sur un certain nombre de contrats et de marchés que sa société a obtenu dans plusieurs secteurs.

Le fils de Zoukh, quant à lui, est poursuivi pour trafic d’influence et obtention de marchés illégalement. Pour rappel, son père l’avait défendu, il y a quelques mois, en déclarant à la presse que : « Ses enfants sont des personnes honorables et ne peuvent être poursuivies dans des affaires relatives à la malversation ». Il y a quelques semaines, ces deux mêmes personnes avaient été entendues et placées en garde à vue prolongée par le procureur et le juge d’instruction de ce même Tribunal de Sidi M’hamed, à la Section de recherche de la Gendarmerie nationale (SRGN) de Bab Ejdid.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email